•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le général Rick Hillier quittera bientôt le comité sur la vaccination

Rick Hillier et Doug Ford avant un point de presse.

Le général à la retraite Rick Hillier est à la tête du groupe de travail ontarien sur la distribution des vaccins contre la COVID-19 depuis la fin de novembre.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Le général à la retraite Rick Hillier quittera dans les prochaines semaines la direction du groupe de travail ontarien sur la distribution du vaccin, alors que commence la campagne d'immunisation de la population âgée.

Le premier ministre Doug Ford l'a annoncé lundi après-midi en conférence de presse.

J'ai essayé de l'amener à renouveler son contrat, mais il m'a dit : ''Doug, j'ai fait le travail pour lequel on m'a mandaté et tout est organisé''.

Une citation de :Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

M. Ford a dit qu'il partageait ce sentiment.

Le décret en vertu duquel le général à la retraite a été nommé conseiller spécial du gouvernement pour l'organisation de la campagne d'immunisation prend fin le 31 mars.

Le premier ministre Doug Ford et le général à la retraite Rick Hillier examinent une carte de l'Ontario dans une salle de réunion de Queen's Park.

Doug Ford avait fait appel au général Hillier en expliquant que l'expertise militaire serait extrêmement utile pour déployer efficacement les vaccins.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Nous sommes extrêmement reconnaissants au général Hillier pour son leadership, écrit la directrice des communications du bureau de Doug Ford. Grâce à lui, nous avons maintenant la capacité nécessaire pour administrer 150 000 doses par jour, soit bien plus que ce que nous recevons du gouvernement fédéral.

Ivana Yelich précise que les membres du groupe de travail continueront de conseiller les ministres Christine Elliott et Sylvia Jones.

Une médecin parle à une patiente dans un aréna transformé en centre de vaccination à Cobourg en Ontario.

Le gouvernement ontarien dit que 150 000 personnes pourraient être vaccinées par jour en Ontario s'il y avait suffisamment de doses.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Le député libéral John Fraser se demande pourquoi le responsable du comité sur la vaccination s’en va alors que la campagne d’immunisation du grand public prend son envol.

Il croit que le gouvernement doit s’expliquer.

La campagne ontarienne a fait l'objet de critiques, notamment du milieu de la santé, pour les retards. Le gouvernement Ford attribue la lenteur du processus au manque de doses, qui sont distribuées par Ottawa.

Doris Grinspun, PDG de l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario, a remercié le général Hillier pour son travail.

Elle conseille au premier ministre Doug Ford de nommer une infirmière pour lui succéder. La planification, la logistique et le service seront organisés à la perfection, écrit-elle sur Twitter.

La province a lancé lundi son système de prise de rendez-vous pour la vaccination des Ontariens de 80 ans et plus.

De nombreuses personnes ont exprimé leur frustration sur les médias sociaux, parce qu'elles avaient du mal à s'inscrire.

Le premier ministre Ford a promis de régler les problèmes.

Le ministère de la Santé a écrit en fin de journée que le problème de messages d'erreur était réglé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !