•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, ne se représentera pas

« Je n'ai plus l'énergie et la motivation nécessaires pour solliciter un troisième mandat », explique-t-il.

Le maire Parenteau discutant avec d'autres élus lors d'un sommet à Boston en 2018.

Le maire de Verdun, Jean-François Parenteau (archives).

Photo : Associated Press / Charles Krupa

Radio-Canada

Un premier maire d'arrondissement tire sa révérence à Montréal en vue des élections municipales de novembre prochain.

Le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, a annoncé sur Facebook lundi matin qu'il ne se représenterait pas.

Je n'ai plus l'énergie et la motivation nécessaires pour solliciter un troisième mandat, a-t-il expliqué.

Après huit années d’implication totale, je porte maintenant une très grande fatigue. S’ensuit une perte d’énergie que je n’arrive pas à récupérer et qui me fragilise sur des aspects personnels. Il est important d’écouter les messages que notre corps nous envoie.

Une citation de :Jean-François Parenteau, maire de l'arrondissement de Verdun

M. Parenteau montre également du doigt les réseaux sociaux, la pandémie de COVID-19 et l'état d'âme de la population en général.

Même si je crois que la majorité des personnes font la part des choses, les attaques personnelles et les commentaires gratuits de plus en plus présents ont fini par m’atteindre, admet-il. J’ai envie aussi de redevenir une personne incognito, libre d’être, sans être constamment épié et jugé sur tout ce que je fais.

Indépendant jusqu'à la fin

En plus d'assurer depuis 2013 les fonctions de maire de Verdun, M. Parenteau est actuellement responsable des services aux citoyens, de l'environnement, de l'approvisionnement, du matériel roulant et des relations gouvernementales au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal – un mandat qu'il entend terminer.

D’ici [les prochaines élections], je vais continuer mon engagement de façon pleine et entière, a-t-il assuré sur Facebook. Je m’assurerai de terminer certains dossiers importants pour moi, et préparerai la succession afin que la personne qui prendra mon siège puisse débuter son mandat sans avoir de surprises.

Le maire de Verdun avait quitté le parti Équipe Denis Coderre pour Montréal (EDCM) deux semaines après les élections municipales de 2017 pour se joindre au comité exécutif à titre d'indépendant. Officiellement, il ne s'est jamais joint à Projet Montréal, le parti de la mairesse Valérie Plante.

Celle-ci l'a toutefois remercié de son engagement, lundi. C’est avec émotion, mais également avec compréhension que j’accueille ta décision, a-t-elle déclaré sur Facebook.

La politique municipale exige un dévouement complet, ce que tu as toujours donné. Que tu veuilles te choisir aujourd’hui à l’aube d’une troisième campagne électorale est tout à fait sain et normal, d’autant plus que les circonstances des derniers mois n’ont été faciles pour personne.

Une citation de :Valérie Plante, mairesse de Montréal

Son ancien patron a également tenu à lui rendre hommage sur le même réseau social.

Je comprends pleinement ce désir de rééquilibrer sa vie et en fait de la reprendre en main, a écrit Denis Coderre sur Facebook. Trop souvent notre passion et notre volonté de réaliser nos objectifs se font au détriment de notre propre santé et de nos proches.

L'ancien maire de Montréal, qui entretient toujours le flou sur son retour en politique, a aussi salué l'indépendance d'esprit de son ancien allié.

En siégeant comme indépendant au cours des quatre dernières années, tu as pu garder les coudées franches et mieux protéger les intérêts de tes citoyennes et citoyens sans être récupéré de façon partisane, a souligné M. Coderre, qui décrit M. Parenteau comme un frère et un ami.

À revoir :

Trois autres membres du comité exécutif ont été élus sous la bannière d'EDCM en 2013, soit Cathy Wong, Marie-Josée Parent et Hadrien Parizeau. Les deux premières se sont jointes à Projet Montréal, tandis que M. Parizeau siège depuis 2018 comme indépendant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !