•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nextdoor, le réseau social de proximité populaire à Saskatoon

Une personne appuient sur l'écran d'un téléphone intelligent.

Le réseau social Nextdoor déjà utilisé dans plusieurs villes du Canada est devenu particulièrement populaire à Saskatoon avec la pandémie.

Photo : iStock / Blackzheep

Radio-Canada

Nextdoor, le réseau social qui met en commun les résidents d’un même quartier, est particulièrement populaire à Saskatoon en ces temps de pandémie.

Nextdoor a vu le jour en 2012 à San Francisco, mais ce n’est qu’en 2019 que son utilisation s'est généralisée au Canada. Le siège au Canada est basé à Toronto.

Ces derniers mois, le réseau social connaît un succès fulgurant à Saskatoon et ses environs.

Son directeur pour le Canada, Christopher Doyle, constate que l’intérêt pour l’outil s’est fortement accru depuis le début de la pandémie partout au pays, en particulier à Saskatoon.

M. Doyle informe que le réseau social permet de cultiver une communauté bienveillante sur laquelle on peut compter en plus d’augmenter les échanges entre personnes afin de contrer l'isolement.

La plateforme aide aussi ses utilisateurs dans leurs activités quotidiennes et leurs besoins, note M. Doyle.

Est-ce que la clinique familiale de mon quartier accepte de nouveaux patients? Par exemple: un voisin rentre d'un voyage à l'international, a dû s'isoler, son voisin a offert de faire ses courses.

Dans la dernière année, plusieurs petits groupes se sont également formés sur Nextdoor , avec des intérêts similaires, pour se faire des amis, poursuit M. Doyle. En gros, ces personnes pourront se rencontrer un jour quand la pandémie sera terminée.

Il informe que Nextdoor est spécialement pratique pour les nouveaux résidents d’un quartier.

Sans oublier qu’on y trouve une carte d’entraide qui signale l’aide qu’on voudrait offrir à son voisinage.

Une amitié sécuritaire en période de pandémie

Nextdoor fonctionne par référence. Channing Tian qui réside à Saskatoon avec sa famille, dans le quartier Holliston depuis quatre ans a rejoint, il y a six mois, le réseau social à la suite de la recommandation d’un ami.

Il apprécie bien ce réseau qu'il utilise souvent, car dit-il, ça permet d'échanger avec nos voisins et de se faire des amis de façon sécuritaire, en ces temps de pandémie.

Selon M. Tian, Nextdoor permet d'élargir le cercle social fortement réduit par la pandémie. Il ouvre aussi la voie à des rencontres multiculturelles facilitant des échanges avec son voisinage aux origines diverses, constate-t-il.

Grâce à l'outil, il peut également s'informer sur les objets perdus ou à donner dans son quartier, mais aussi bénéficier de conseils de sécurité.

Avec les informations de Geneviève Patterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !