•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beyoncé triomphe aux Grammys, le Montréalais Kaytranada remporte deux prix

Beyoncé sur scène tenant un trophée.

Beyoncé a remporté son 28e prix Grammy en carrière, un record.

Photo : getty images for the recording a / Kevin Winter

Radio-Canada

Beyoncé a dominé les gagnants de la 63e soirée des Grammy hier avec quatre trophées. Elle a aussi battu le record de récompenses pour une chanteuse en remportant son 28e prix en carrière.

L'artiste de 39 ans est à égalité avec le producteur Quincy Jones et à trois longueurs du chef d'orchestre classique Georg Solti, qui détient le record avec 31 récompenses.

Pour une deuxième année consécutive, la jeune chanteuse Billie Eilish s’est vue décerner le prix pour l'enregistrement de l'année pour Everything I Wanted.

Billie Eilish en prestation.

Pour la deuxième année consécutive, Billie Eilish a été récompensée pour l'enregistrement de l'année.

Photo : Associated Press / Courtoisie CBS

Dans ses remerciements, elle a déclaré que le trophée aurait dû aller à la rappeuse Megan Thee Stallion, aussi en nomination dans cette catégorie, et qui a été désignée révélation de l'année plus tôt dans la soirée.

En plus de ce titre, Megan Thee Stallion a été reconnue pour la meilleure performance rap pour sa collaboration avec Beyoncé sur Savage.

L'hymne qui réclame la fin des brutalités policières aux États-Unis, I Can't Breathe, offre le prix de la chanson de l'année à la chanteuse R&B américaine H. E. R.

Deux femmes sur scène avec un prix grammy.

Devenu un hymne pour dénoncer la brutalité policière, la chanson « I Can't Breathe » a été récompensée.

Photo : Getty Images / Kevin Winter

Son titre fait référence aux derniers mots prononcés par Eric Garner, un Américain noir mort asphyxié lors de son arrestation par la police à New York, en juillet 2014. Ces trois mots sont devenus le cri de ralliement des manifestations organisées par le mouvement Black Lives Matter.

La récompense pour l'album de l'année a été remise à Taylor Swift pour Folklore. Boudée par les Grammy pour ses deux précédents opus, Taylor Swift est devenue la seule artiste féminine à gagner trois fois dans cette catégorie.

Taylor Swift sur scène avec trois autres personnes.

L'album «Folklore» de Taylor Swift a été primé.

Photo : getty images for the recording a / Kevin Winter

Doublé pour le Montréalais Kaytranada

Le DJ et producteur montréalais Kaytranada a été doublement récompensé pour Bubba, sacré meilleur album de musique électronique/dance, et 10%, une collaboration avec la chanteuse Kali Uchis, qui remporte le meilleur enregistrement électronique/dance. Il s'est incliné dans la catégorie de révélation de l'année.

Kaytranada.

Kaytranada pose avec ses deux trophées, soit le meilleur enregistrement de danse et meilleur album électronique/danse pour Bubba, lors de la 63e cérémonie des Grammy Awards à Los Angeles, le 14 mars 2021.

Photo : Associated Press / Jordan Strauss

C'est fou, c'est insensé, a-t-il déclaré en acceptant, par vidéo, son deuxième trophée. Celui-là, je le ramène à Montréal.

Ce sont ses deux premiers prix Grammy en carrière. Kevin Celestin, alias Kaytranada, devient d'ailleurs le premier artiste de la communauté noire à remporter ces honneurs dans la catégorie meilleur album dance ou électronique.

Des artistes canadiens récompensés

Justin Bieber a pour sa part remporté la meilleure interprétation country par un groupe ou un duo aux côtés de Dan + Shay pour la chanson 10,000 Hours. Le duo a accepté virtuellement le prix alors que Justin Bieber manquait à l'appel. Il a récemment exprimé son mécontentement face au processus de sélection de ses chansons, qui ont été nominées dans les catégories pop, alors qu'il s'agit selon lui de R&B.

Le Torontois Jim (Kimo) West est vainqueur du meilleur album nouvel âge (new age) pour More Guitar Stories. Shawn Everett, qui a grandi en Alberta, a reçu le Grammy de la meilleure prise de son de l'année pour un album non classique grâce à son travail sur Hyperspace, de Beck.

Le chanteur montréalais Rufus Wainwright, en nomination pour l'album vocal pop traditionnel avec Unfollow the Rules, s'est incliné devant James Taylor et son American Standard.

En tout, 23 Canadiens et Canadiennes étaient en nomination dans l'une des 84 catégories.

La soirée de gala, entre performances en direct et séquences pré-enregistrées, s'est déroulée presque un an jour pour jour après les premières fermetures de salles de concert américaines sous la menace du coronavirus.

Les principaux gagnants :

  • Album de l’année : Folklore de Taylor Swift
  • Enregistrement de l’année : Everything I Wanted de Billie Eilish
  • Chanson de l’année : I Can't Breathe de H.E.R.
  • Meilleure vidéo musicale : Brown Skin Girl de Beyoncé, Blue Ivy et WizKid
  • Meilleur album de rap : King's Disease de Nas
  • Meilleur album de rock : The New Abnormal de The Strokes
  • Meilleur album vocal pop : Future Nostalgia de Dua Lipa
  • Meilleure performance pop solo : Watermelon Sugar de Harry Styles
  • Meilleur duo ou performance collective pop : Rain On Me de Lady Gaga et Ariana Grande
  • Meilleur album de R&B : Bigger Love de John Legend
  • Meilleur album de musique alternative : Fetch the Bolt Cutters de Fiona Apple
Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !