•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les campeurs appelés à respecter l'environnement sur les terres de la Couronne

Des gens marchent sur un sentier enneigé.

Des randonneurs descendent un sentier sur des terres publiques, à l'ouest de Calgary. Certains groupes exhortent les campeurs à respecter la terre et à rester en sécurité alors qu'ils cherchent à échapper aux restrictions liées à la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Helen Pike/CBC

Radio-Canada

Le bassin versant de la rivière Ghost, situé à l'ouest de Calgary, a vu une poussée des campeurs en 2020, mais des inquiétudes concernant les ordures et les déchets ont également vu le jour.

L'année dernière, des foules ont afflué de la ville voisine de Calgary pour profiter des terres de la Couronne malgré les restrictions imposées par la COVID-19.

Mais l'afflux de visiteurs a entraîné de nombreuses préoccupations, notamment auprès du groupe de défense de l’environnement, la Ghost Watershed Alliance Society. Ce dernier espère atténuer ces préoccupations lorsque les foules reviendront avec l'arrivée du beau temps.

Une membre du groupe, Marina Krainer, a déclaré avoir remarqué une hausse de campeurs dans le secteur : Nous sommes inquiets. Il n'y a pas beaucoup de campings, donc les gens campent juste là où ils peuvent se garer, ce qui peut causer de l'érosion [et] la perte de végétation.

Les gens coupent même les arbres verts pour le bois de chauffage parce qu'ils ne peuvent pas en trouver autrement, dit-elle.

En septembre dernier, le groupe a mis d'avant les problèmes apparus avec l'afflux de campeurs dans la région : des foules campant trop près de l'eau, des arbres brûlés et endommagés, et une quantité de matières fécales humaines.

C'est pour ces raisons que Mme Krainer espère que les choses seront mieux gérées cet été.

Nous pouvons faire de notre mieux pour essayer de sensibiliser les gens et leur faire connaître l'importance de cette zone en tant que bassin versant. Le reste se résume à l'application de la loi.

Des déchets sont laissés à terre sur le sol.

La Ghost Watershed Alliance Society a remarqué de nombreux déchets, comme ce morceau de papier hygiénique, laissés sur les terres de la Couronne depuis que les campeurs ont afflué de Calgary.

Photo : Radio-Canada / Helen Pike/CBC

Mme Krainer ne pense pas que les campeurs réalisent que personne ne s'occupe des zones pour s'assurer que les déchets ont été ramassés.

Nous avons vu beaucoup de problèmes avec les déchets, qu'il s'agisse de tir à la cible ou de gens qui campent et laissent leurs déchets derrière eux, a-t-elle expliqué. Les gens imaginent que quelqu'un vient ramasser tous les sacs poubelles, mais cela n'existe pas!

Tous ces déchets vont quelque part, et généralement, avec le ruissellement printanier ou les averses de pluie, tout descend de la colline et finit directement dans les cours d'eau qui, au bout du compte, deviennent l'eau potable de Calgary.

Une citation de :Marina Krainer

Risques pour la sécurité

L'été dernier, trois personnes se sont noyées après avoir été emportées sous une puissante chute d'eau dans le centre ouest de l'Alberta.

De tels scénarios peuvent se produire lorsque les visiteurs sous-estiment les risques liés aux loisirs en région éloignée, selon un responsable du comté de Clearwater.

Nous voulons simplement que les gens soient préparés et conscients. Je pense que beaucoup de ces incidents auraient pu être évités avec un peu de planification, de sensibilisation et d'expérience , a déclaré Jerry Pratt lors d'une réunion virtuelle des responsables du comté de Clearwater.

De son côté, le gouvernement provincial a prévu d'investir dans les parcs et les terres publiques.

Le porte-parole du ministère de l'Environnement de l'Alberta, Jess Sinclair, a confirmé que le nouveau financement se traduira par 50 employés supplémentaires et à temps plein, dont des agents de conservation.

Selon Mme Krainer, certaines solutions aux problèmes urgents – comme la mise en place d'une station de vidange pratique pour les véhicules – ne peuvent pas être mises en œuvre rapidement, mais constituent des objectifs futurs.

Le reste est vraiment une question de sensibilisation et de discussion avec les gens, pour qu'ils sachent comment ne pas laisser de traces, a-t-elle affirmé.

C'est important pour les bassins versants et pour la faune. Nous avons un certain nombre d'espèces menacées dans ce paysage, et elles sont importantes, car elles nous renseignent sur la santé du bassin versant.

Un autre membre du groupe, Sharlene Fritz, a déclaré qu'elle espérait que le document du groupe de l'année dernière continuerait à être mis en œuvre.

Nous avons mis en place des solutions à court et à long terme, mais je pense que le gouvernement est très concentré sur les solutions à court terme, a-t-elle mentionné.

Il devrait aussi avoir un œil à long terme et réfléchir à l'utilisation plus durable dans cette zone.

Avec les informations de Helen Pike

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !