•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La plupart des sentiers de motoneige fermés en Abitibi-Témiscamingue

un sentier de motoneige

Plusieurs sentiers de motoneige sont impraticables en raison de la fonte rapide de la neige.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Tanya Neveu

La pluie, les forts vents et les températures douces des derniers jours ont causé des dommages importants aux sentiers de motoneige de l’Abitibi-Témiscamingue.

Les associations de motoneige de la région avec qui nous avons parlé ont donc pris la décision de fermer la majorité des sentiers pour des raisons de sécurité.

Les autres sports d’hiver, comme le ski de fond et le ski alpin, sont toujours praticables même si la météo a fait craindre le pire.

C’est sûr que s’il ne tombe pas 10 pouces de neige d’ici deux jours, la saison est terminée c’est certain

Une citation de :Denis Lefebvre, président Club motoneige Val-d'Or

Le président du Club motoneige Val-d’Or, Denis Lefebvre, doit se rendre à l’évidence. Les chances de parcourir à nouveau les sentiers de motoneiges sont minces.

La pluie et les températures chaudes ont endommagé considérablement le réseau entretenu par ses bénévoles.

« Les sentiers sont tous dénudés de neige. Il y a beaucoup de gravier qui ressort, il y a des roches, il y a des bouts de bois. Il y a des petites criques qu’on traverse qui ont deux, trois pieds de large. Là, elles sont défoncées. C’est n’est plus sécuritaire de se promener dans les sentiers », conclut-il.

Au Témiscamingue, le Club motoneige a aussi pris la décision de fermer l’accès à tous ses sentiers. Plusieurs sont sur le gravier.

Pour le président du club, Pierre Bouffard, il s’agit d’une fermeture très hâtive.

« Je vous dirais que c’est trois semaines trop de bonne heure, c’est tôt pour une fin de semaine. En plus, on n’a pas eu de neige cette année », déplore Pierre Bouffard.

Plus de chance pour les autres sports et loisirs

La météo a aussi causé des dommages aux pistes du Club de ski de fond d’Évain. Des branches et des arbres ont dû être déplacés pour rendre les pistes accessibles samedi matin.

« On a des bénévoles incroyables donc, tout ça a été nettoyé. En plus, pour ajouter à tout ça, on a des sentiers qui sont dans des zones un peu plus humides. Un des sentiers a été condamné. Sinon tout le réseau est ouvert et a été retracé », explique le vice-président du club de ski de fond d'Évain Sacha Bergeron.

Carte du Club de ski de fond d'Évain

Carte du Club de ski de fond d'Évain

Photo : Radio-Canada / Guillaume Rivest

Au Mont Kanasuta de Rouyn-Noranda, les équipes ont aussi redoublé d’efforts afin que les skieurs puissent pratiquer leur sport en fin de semaine.

De la neige a été ajoutée aux endroits où les skieurs empruntent le remonte-pente.

La majorité des pistes demeurent toutefois ouvertes.

« La pluie et les vents à écorner des bœufs, c’est comme si on avait un souffleur à air chaud qui soufflait dans la montagne. C’est sûr que ça a baissé d’un pied partout. On a perdu des pistes naturelles, des pistes qui sont moins empruntées », confirme le directeur de centre, Alain Vanier.

Les différentes organisations espèrent encore quelques bonnes bordées de neige afin que la saison hivernale s’étire au moins jusqu’en avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !