•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau programme aidera les Montréalais à acheter des logements abordables

Les acheteurs pourront profiter d'un rabais à l'achat, mais le prix de revente sera strictement encadré.

Un ouvrier sur un chantier résidentiel.

Le nouveau programme touche les nouvelles copropriétés abordables qui devront être offertes par les promoteurs en vertu du nouveau Règlement pour une métropole mixte.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

L'administration Plante met l'avant une nouvelle initiative afin de limiter la hausse fulgurante des prix de l'immobilier dans la métropole.

Un nouveau programme, présenté vendredi, aidera les Montréalais à acheter des logements abordables.

Une subvention de 20 % sur le prix d'achat sera offerte. Ce rabais sera financé à moitié par le promoteur – qui remplira de cette façon les exigences du nouveau Règlement pour une métropole mixte – et à moitié par la Ville de Montréal.

Ainsi, un logement dont la valeur marchande serait de 500 000 $ sera vendu dans le cadre du programme au prix de 400 000 $ si on ajoute les deux pourcentages de rabais, a illustré en conférence de presse le responsable de la gestion et de la planification immobilière au sein du comité exécutif, Robert Beaudry.

Le « Programme pour une métropole abordable », a-t-il expliqué, vise à aider les ménages montréalais qui ne sont pas assez fortunés pour acheter une propriété, mais qui sont trop aisés pour avoir droit à un logement social.

Des conditions à respecter

Les familles intéressées devront donc remplir certains critères. Ainsi, le revenu annuel du foyer ne devra pas dépasser le seuil équivalant au prix d’achat divisé par 3,5.

De plus, les ménages sans enfants ne pourront avoir été propriétaires dans les 5 dernières années, alors que ce critère ne sera pas exigé pour les familles ayant un enfant de 13 ans et moins

La revente des propriétés acquises ainsi sera également encadrée à plusieurs égards, en plus d'être restreinte à des acheteurs qui, comme les précédents, devront se qualifier en vertu de leur revenu annuel, de leur historique et de leur situation familiale.

Lors de la revente de la propriété, le prix maximal devra correspondre à une hausse annuelle de 3 % calculé sur sa valeur d’achat initiale (80 % de la valeur marchande). Et puis la Ville disposera après 30 ans d’un droit de premier refus qui lui permettra d'acquérir la propriété selon les mêmes modalités.

Un schéma.

Le nouveau programme, espère la Ville de Montréal, permettra de freiner la croissance foudroyante de la valeur des logements sur son territoire.

Photo : Radio-Canada

Le programme – qui entrera en vigueur le 1er avril, soit en même temps que le Règlement pour une métropole mixte – sera d'abord accessible dans des secteurs en densification des arrondissements de Saint-Laurent et de Verdun.

L'administration Plante pense pouvoir vendre de cette façon de 150 à 315 logements abordables pour la période 2021-2023.

Des mois de travail pour 150 logements de plus?! Tout ça pour ça?!, a réagi sur Twitter Karine Boivin Roy, leader et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’habitation.

Quelque 36 000 Montréalais ont quitté l'an dernier, a-t-elle rappelé. Autant dire que l’administration Plante tente de stopper l’hémorragie avec un diachylon! Projet Montréal se moque de nous.

Le Programme pour une métropole abordable s'ajoutera aux autres programmes destinés à aider les Montréalais à acheter une propriété, comme le Programme d'appui à l'acquisition résidentielle (Nouvelle fenêtre) et le programme Accès condo (Nouvelle fenêtre) de la Société d'habitation et de développement de Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !