•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Photographier et documenter la pandémie, la mission de Michel Huneault

Une dame officiellement guérie de la COVID-19, tenant une marchette et habillée d'une robe d'hôpital, avance sous les applaudissements du personnel de la santé. Elle est souriante.

Freda (95 ans), officiellement rétablie, quitte l’étage d’isolement COVID sous les applaudissements du personnel, au CHSLD Maimonides.

Photo : Musée McCord/Michel Huneault, 2020

Radio-Canada

Au moment où la COVID-19 n'était encore qu’une vague épidémie lointaine, l’organisation du Musée McCord offrait au photographe Michel Huneault le mandat de la documenter. Un an plus tard, 12 photographies sont dévoilées en ligne, tirées d’une série qui sera présentée lors d’une exposition en 2022.

« Ces premières images retracent les premières conséquences de la pandémie à Montréal, a expliqué la chroniqueuse Catherine Richer à l’émission Le 15-18, soit d’avril à juillet 2020.

Mais comment documenter une pandémie? Sous quels angles peut-on le faire? Le photographe Michel Huneault s’est posé ces questions avant d’entamer ce projet. Comment fait-on pour documenter quelque chose de si peu visible, et de si peu prévisible?, soutient-il. 

C’est donc en trois actes qu’il a finalement pensé ses clichés; d’abord dans l’espace qu’il considère comme privé – la vie quotidienne des gens –, dans l’espace public, puis dans le milieu hospitalier. Je voulais développer une compréhension complète, qui sortait de ma propre vision en tunnel, et saisir l’esprit de l’époque, mais aussi l’esprit des personnes. Ça évoluait constamment pendant les trois premiers mois de cette mission qu’on m’avait confiée.

Des gens assis par terre sur le gazon, dans un parc avec de très grands arbres matures.

La distanciation sociale au parc Laurier, vue par le photographe Michel Huneault.

Photo : Musée McCord/Michel Huneault, 2020

C’est dans l’optique de « créer une archive visuelle de la pandémie » que le Musée McCord tenait à ce projet photographique, peut-on lire dans le communiqué de l'institution.

Si depuis un an les médias et les journalistes rapportent au quotidien les moindres détails entourant cette crise, Michel Huneault, connu pour avoir documenté la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic, avait un espace de création particulier, dans lequel la notion de temps est devenue une alliée.

Il a également eu un accès privilégié à certains endroits très restreints au départ, notamment les centres hospitaliers, où même les proches étaient interdits de visite à un certain stade de la pandémie.

Même avec le mandat [documentaire historique] du musée, on s’est fait refuser nos premières demandes, explique le photographe.

Par l’entremise de personnes clés, de fil en aiguille, il est finalement parvenu à observer les troupes de l’Hôpital Notre-Dame et de l’Hôpital de Verdun, pour ensuite passer les portes du Centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) Maimonides, le premier centre approché par le gouvernement du Québec pour tester l’opération d'administration du vaccin de Pfizer.

En attendant la mise sur pied de l’exposition qui découle de cette mission photographique, le Musée McCord a mis en ligne 12 clichés qui peuvent être visualisés sur son site web (Nouvelle fenêtre).

Avec les informations de Catherine Richer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !