•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Révision du système scolaire : un rapport d’enquête dévoilé lundi

Les documents de travail de la Commission sur l'éducation de la maternelle à la 12e année du Manitoba.

« Les Manitobains méritent un système d'éducation de grande qualité et de calibre mondial », dit le ministre de l’Éducation, Cliff Cullen.

Photo : Radio-Canada / Thibault Jourdan

Alexia Bille

Le ministre provincial de l’Éducation, Cliff Cullen, dévoilera lundi le rapport de la Commission sur l'éducation de la maternelle à la 12e année du Manitoba. Il était initialement attendu à la fin du mois de mars 2020, mais a été reporté en raison de la pandémie.

La stratégie adoptée établira la voie à suivre pour créer un système d'éducation axé sur la salle de classe, centré sur l'élève et convivial pour les parents, dit un communiqué.

La Commission a pour but de définir les changements nécessaires pour améliorer les résultats scolaires des élèves de la province. Le Manitoba est l'une des provinces qui dépensent le plus en éducation et qui obtiennent des résultats parmi les plus faibles du pays en matière de réussite scolaire, déclare Cliff Cullen.

L’examen mené par la Commission s’est appuyé sur des consultations publiques ainsi que sur des sondages auprès d’élèves, de parents, de professeurs, de conseils scolaire et universitaire et des organisations autochtones.

Le ministre rappelle que la province a réalisé des investissements importants dans le secteur de l’éducation. Elle a investi 1,35 milliard de dollars pour l’année scolaire 2021-2022 et s'est engagée à garantir un financement de 1,6 milliard de dollars au cours des quatre prochaines années.

Cliff Cullen souligne l’engagement du gouvernement provincial de construire 20 nouvelles écoles d'ici 2026. Six d’entre elles sont déjà ouvertes, deux feront l'objet d'un appel d'offres au printemps. et les travaux de conception de quatre autres commenceront en 2021-2022.

Le ministre a esquivé de nombreuses questions de journalistes portant sur le contenu du rapport, lors de sa conférence de presse de vendredi.

Interrogé sur les projets de la province pour la Division scolaire franco-manitobaine, il a simplement déclaré que l’éducation en français avait beaucoup de valeur et que plus de détails sur la vision de la province seraient dévoilés lundi.

Pourquoi attendre lundi, se demande l’opposition

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba, Wab Kinew, estime que le gouvernement aurait dû publier le rapport vendredi afin de donner aux administrateurs scolaires, aux enseignants et aux familles l’occasion de l’examiner au cours du week-end.

Il s’agit d’un autre signe troublant que le gouvernement Pallister semble presque joyeusement dissimuler son programme politique aux personnes qu’il est censé servir, lance-t-il. Ne méritent-elles pas de savoir?

M. Kinew réfute les déclarations du ministre selon lesquelles l’éducation coûte trop cher. Il affirme que l’éducation est sérieusement sous-financée au Manitoba et que le financement n’augmente même pas proportionnellement à l’inflation.

Ils peuvent tourner ça tant qu’ils veulent, nous avons maintenant des divisions dont les inscriptions augmentent — avec un nombre record d’élèves — qui suppriment des postes d’enseignants. Nous avons dépassé le point de supprimer des programmes que certains jugent non essentiels, poursuit-il.

Le chef du Parti libéral du Manitoba, Dougald Lamont, souligne un énorme manque à gagner [concernant le financement] et des coupures en raison des dépenses d’urgence liées à la COVID-19.

Les progressistes-conservateurs n’ont même pas dépensé leur budget de rentrée sécuritaire de l’an dernier, affirme-t-il.

Tout indique que ce rapport contiendra simplement plus d’ingénierie sociale de droite des progressistes-conservateurs, selon un modèle américain qui n’a rien à voir avec l’éducation et tout à voir avec les profits du secteur privé et l’écrasement des syndicats, conclut M. Lamont.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !