•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un stratagème de fraude utilisant de faux employés de Postes Canada en Outaouais

Un employé à bord d'un camion de livraison de Postes Canada stationné devant le centre de tri Gateway-Est.

Selon la police, les fraudeurs ont même utilisé un véhicule s'apparentant à un ceux utilisés par Postes Canada. (Archive)

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Un nouveau stratagème de fraude qui met en scène de faux employés d’institutions financières ainsi que de faux employés de Postes Canada inquiète le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG). Les enquêteurs disent que la tactique aurait été observée ailleurs au Québec.

Selon la police, les fraudeurs ont même utilisé un véhicule s'apparentant à un ceux utilisés par Postes Canada.

Dans un communiqué émis vendredi, le service de police met la population en garde contre ce subterfuge où les fraudeurs visent des clients de diverses institutions financières et détiennent assez d'informations sur les victimes pour les mettre en confiance et les convaincre de remettre l'ensemble de leurs cartes bancaires, toutes institutions confondues.

Selon le SPVG, le fraudeur contacte les victimes par téléphone et se présente comme un employé de la section des fraudes d'une institution financière connue.

Ensuite l’individu indique aux victimes que des fraudes auraient été faites sur leurs cartes de débit ou de crédit et leur demande de les remettre à une personne qui passera les récupérer à leur domicile, une personne se présentant comme un employé de Postes Canada ou d’une institution financière, selon la police. 

Certaines victimes remettent les cartes en personne au complice, alors que d'autres, suivant les directives de leur interlocuteur, les laissent dans une enveloppe scellée dans leur boîte aux lettres, les fraudeurs utilisent ensuite les cartes pour effectuer des achats ou des retraits à différents endroits, écrit le SPVG dans son communiqué.

La police de Gatineau rappelle que la technologie permet aux fraudeurs de faire apparaître n'importe quel numéro sur votre afficheur.

Si on reçoit un appel de ce type-là, la meilleure chose a faire c’est de raccrocher et de composer le numéro qui se trouve a l’arrière de notre carte bancaire et faire la vérif de nous-mêmes si y’ a vraiment des transactions frauduleuses qui ont été faites sur notre carte, explique l'agente du SPVG Andrée East en entrevue à Radio-Canada.

Andrée East en entrevue à Radio-Canada, à l'extérieur, l'hiver.

Andrée East est porte-parole du Service de police de la Ville de Gatineau.

Photo : Radio-Canada

Les institutions financières ne demandent jamais à leurs clients de récupérer leurs cartes, poursuit l'agente East. Elles vont nous dire de les détruire et vont nous en émettre de nouvelles qu'ils vont envoyer par la poste où on peut aller les récupérer directement en succursale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !