•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le créateur du Nyan Cat organise des enchères pour la vente de mèmes célèbres

Un chat volant pixélisé laisse une trace arc-en-ciel derrière lui dans un ciel étoilé.

L'œuvre numérique de Nyan Cat a été vendue pour près de 600 000 $ US.

Photo : Capture d'écran de YouTube

Radio-Canada

Après avoir vendu sa propre création pour près de 600 000 $ US, le créateur du célèbre GIF de chat volant Nyan Cat, Chris Torres, veut aider d’autres personnes qui ont mis au monde des mèmes populaires à récolter le fruit de leur labeur.

Les mèmes de Grumpy Cat (le défunt chat vedette d’Internet) ou de Scumbag Steve doivent notamment être mis en vente lors de la première semaine de l’événement Memeconomy, créé par Chris Torres.

Gros plan sur le faciès renfrogné de Grumpy Cat.

Cette photo, publiée sur Reddit par la maîtresse de Grumpy Cat, est devenue virale en 2012.

Photo : Reddit

Comment peut-on devenir propriétaire d’une œuvre numérique qui a souvent été publiée des millions de fois, et enregistrée sur des disques durs partout sur la planète? La nouvelle tendance est à la vente de jetons non fongibles, ou non-fungible tokens (NFT).

Ces jetons uniques constituent une sorte de certificat d’authenticité pour une œuvre, dont l’historique de propriété est conservé et accessible publiquement grâce à la technologie de la chaîne de blocs.

Des personnages animés marchent dans un parc.

L'œuvre numérique « Crossroads » de Beeple a été vendue pour la somme de 6,6 millions de dollars américains.

Photo : Capture d'écran / Nifty Gateway / Beeple

Alors même si des millions de personnes peuvent avoir une copie du GIF de Nyan Cat qui traîne quelque part dans leur ordinateur, le détenteur ou la détentrice du jeton unique vendu par Chris Torres peut revendiquer la propriété de l’œuvre originale.

Les NFT font grand bruit depuis quelques semaines dans le milieu des adeptes de la cryptomonnaie, et sont d’ailleurs majoritairement négociées en monnaies virtuelles.

Un jeune homme roux avec des broches prend la pose pour une photo d'école. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le mème Bad Luck Brian a été mis aux enchères lors de l'événement de vente d'art numérique Memeconomy.

Photo : Wikipedia

La vente Memeconomy de Chris Torres a débuté lundi sur la plateforme d’échange d’art numérique Foundation, et des enchères sont prévues tous les jours jusqu’à dimanche. Le mème Bad Luck Brian, une photo d’album de finissants et finissantes peu flatteuse pour un jeune homme, a été vendu pour l’équivalent de plus de 45 000 $.

En entrevue avec The Verge, Chris Torres dit s’être assuré d’avoir trouvé les vraies personnes qui ont créé les mèmes vendus, conscient des risques de fraude associés aux NFT.

Avec les informations de The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !