•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Perdre son père en pandémie, le témoignage de Stéphane Bédard

Stéphane Bédard.

L'ex-député Stéphane Bédard a perdu son père à la fin novembre.

Photo : Radio-Canada

Comme bien d’autres Québécois, l’avocat et ex-député Stéphane Bédard a perdu son père au plus fort de la pandémie sans pouvoir lui dire un dernier adieu. En cette Journée de commémoration des victimes de la COVID-19, il a une pensée pour tous ceux qui ont traversé la même épreuve dans les 12 derniers mois.

L’ex-ministre de la Justice Marc-André Bédard, 85 ans, a succombé au coronavirus à la fin novembre. Il est décédé à l’hôpital de Chicoutimi.

Ce qu’on a vécu n’a rien de singulier. Plusieurs familles l’ont vécu. Cette maladie, c’est comme si plusieurs avions tombaient en même temps. Elle frappe sournoisement et rapidement, alors tu vis cette mauvaise aventure comme un accident, raconte Stéphane Bédard en entrevue à l’émission C’est jamais pareil.

Marc-André Bédard.

Marc-André Bédard résidait au Manoir Champlain de Chicoutimi depuis plusieurs années avant de succomber à la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

Le contact rapproché de sa famille et de ses amis lui a manqué par-dessus tout pendant cette période bouleversante. Seulement 25 personnes pouvaient se rassembler pour rendre un dernier hommage au politicien.

Il y a ce partage humain nécessaire et important qui a manqué. Il va falloir trouver une solution. Je crois qu’aujourd’hui, c’est une bonne idée de se recueillir en pensant à ceux qu’on a perdus et qu’on aimait.

Une citation de :Stéphane Bédard, fils endeuillé

Le caractère exceptionnel de cette pandémie et des 12 derniers mois ne doit pas être mis de côté selon lui. Ceux qui ont perdu un être cher dans ce contexte doivent rester vigilants et être à l’écoute de leurs émotions.

Les contrecoups vont arriver. On va vivre d’autres sentiments quand tout ça va retomber. On a encore le sentiment d’urgence qui nous habite en ce moment. Allez chercher l’aide dont vous avez besoin, profitez de vos proches, parlez aux gens qui vous entourent. C’est ce que je recommande aux gens qui ont passé à travers ça comme moi.

Des leçons à tirer

L’ex-député du Parti québécois croit que le gouvernement et les autorités sanitaires devront tirer des leçons de cette première année de pandémie et trouver un moyen de donner plus de latitude aux administrateurs locaux des établissements de santé dans chaque région. Comme la situation est tellement différente d’un milieu à l’autre, il pense que les mesures provinciales pourraient être mieux adaptées dans certains cas, de façon à éviter que des familles vivent ce que la sienne a traversé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !