•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 40 militaires en renfort à Pukatawagan, aux prises avec la COVID-19

Une aiguille introduite dans une fiole du vaccin de Moderna.

Jusqu'à présent, seulement 200 personnes de la communauté ont reçu les deux doses du vaccin Moderna.

Photo : CBC / Grant Linton

Radio-Canada

Quarante et un membres des Forces armées canadiennes seront déployés dans la Première Nation crie de Mathias Colomb, aussi appelé Pukatawagan, dans le nord-ouest du Manitoba.

Un porte-parole du ministère de la Défense nationale du Canada indique que les militaires pourraient arriver dans la communauté dès mercredi.

La communauté est aux prises avec une éclosion importante de COVID-19, passant de 10 cas connus, la semaine dernière, à 101 cas, en date de mercredi, selon la chef Lorna Bighetty.

Des membres des Forces armées canadiennes de la base de Shilo, au Manitoba, ont été envoyés dans la communauté dimanche afin d’évaluer la situation. Le gouvernement provincial a aussi formulé une demande d’aide.

L’équipe d’intervention de 41 militaires sera composée de personnel médical de Petawawa, en Ontario, et de personnel de soutien du Manitoba. Certains membres arriveront mercredi, et d’autres, vendredi, selon le porte-parole des Forces armées canadiennes (FAC).

Le soutien des FAC durera jusqu’à ce que la situation soit stabilisée et gérable par des ressources locales et provinciales, ajoute-t-il.

L’équipe s’intégrera au centre d’opérations d’urgence local afin de coordonner des efforts avec les gestionnaires, aider à la vaccination potentielle de la communauté contre la COVID-19 et à des tâches de gestion de patients, telles que le triage et le traitement des patients atteints de la COVID-19, poursuit le porte-parole.

Les militaires effectueront aussi, entre autres, des contrôles du bien-être dans la communauté, et aideront à l’installation de centre de quarantaine.

Mardi, un porte-parole de la Croix rouge canadienne a indiqué que 5 personnes seraient envoyées dans la communauté dès que possible.

La Première Nation se trouve à 710 kilomètres au nord-ouest de Winnipeg et compte une population d’environ 3000 personnes.

Avec les informations de Meaghan Ketcheson et de Rachel Bergen

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !