•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Yukon, les élèves de la 10e à la 12e année retourneront en classe à temps plein

Un couloir vide avec des casiers dans une école.

Depuis le début de l'année scolaire, les élèves de la 10e à la 12e année n'étaient en classe que la moitié du temps.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Radio-Canada

Le gouvernement du Yukon a annoncé mercredi un assouplissement à venir de plusieurs restrictions sanitaires, à commencer par le retour en classes à temps plein des élèves de la 10e à la 12e année le mois prochain.

L'an dernier, au mois d’avril, les classes en personne avaient été suspendues jusqu’à la fin de l’année scolaire en raison de la pandémie. Et, depuis la rentrée, à la fin du mois d'août, les élèves des dernières années du secondaire ne fréquentent les salles de classe qu’à mi-temps.

Le médecin hygiéniste en chef, Brendan Hanley, a recommandé un retour en classe au retour de la relâche du printemps en raison des nombreux facteurs favorables à la situation de la pandémie au territoire.

C’était une expérience difficile pour les étudiants, on sait ça. […] Considérant qu’on continue [d'être] dans un très bon état avec très peu de cas, qu’on peut suivre tout ce qu’il faut du point de vue de sécurité et [désinfection] avec tous les étudiants dans les écoles [...] je pense que c’est une bonne opportunité avant la fin de l’année pour avoir deux mois, deux mois et demi à temps plein dans les écoles, a expliqué Brendan Hanley.

Il admet tout de même que le risque demeure toujours présent, particulièrement alors que la relâche du printemps pourrait en inciter certains à quitter le territoire pour les vacances.

C’est un rappel pour tout le monde que tout ce qu’on prévoit dépend de la stabilité de la situation ici, en plus du taux de vaccination en augmentation. Oui, c’est un risque, mais il y a toujours un risque, c’est toujours une balance de risques qu’on prend.

La vaccination va bon train

Le premier ministre, Sandy Silver, a soutenu que le Yukon mène le bal au pays pour l'administration d’une première dose. Ce sont toutefois les T.N.-O. qui, pour l’instant, détiennent une avance pour le nombre de personnes vaccinées ayant reçu leurs deux doses.

C’est fantastique de voir les nombres augmenter tous les jours. Nous nous rapprochons de notre objectif d’immunité collective et je sais que les Yukonnais et les entrepreneurs ont hâte d’entendre ce qui s’en vient.

Une citation de :Sandy Silver, premier ministre du Yukon

L’objectif du territoire demeure la vaccination complète d’au moins 75 % de la population adulte admissible. Selon de nouvelles données en date du 8 mars, 25 % de cette population a déjà reçu ses deux doses.

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Les autorités expliquent que c’est le taux de vaccination qui dictera les assouplissements à venir.

Le premier ministre a dit qu'il avait bon espoir de pouvoir assouplir les restrictions entourant les rassemblements sociaux bientôt et des assouplissements sur la circulation à la frontière en mai ou en juin.

Ce que nous pouvons ajuster au cours des prochaines semaines ou des prochains mois dépend de la trajectoire actuelle se maintenant, avec le nombre de cas à la baisse au pays, le taux de vaccination à la hausse dans le territoire comme dans les provinces ou territoires avoisinants, une meilleure compréhension de l’efficacité du vaccin sur les variants, toujours une préoccupation, mais nous sommes prudemment optimistes.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !