•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination générale se met en branle en Saskatchewan

Une infirmière remplit une seringue de vaccin.

Pour le moment, il ne sera possible de prendre rendez-vous que pour la première dose (archives).

Photo : CBC / Ben Nelms

La phase 2 du plan de vaccination de la Saskatchewan, qui permettra aux moins de 70 ans de se faire vacciner, devrait débuter le 5 avril. Par ailleurs, à partir du 11 mars, à 8 h, les Saskatchewanais ayant plus de 85 ans pourront prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone afin de recevoir leur première dose du vaccin.

Prendre rendez-vous ne prendra que quelques minutes et rendra le processus plus rapide et plus facile pour les utilisateurs, a souligné le ministre de la Santé, Paul Merriman.

Comment prendre rendez-vous?

Afin d’aider un proche ayant de la difficulté avec le système mis en place, un ami ou un membre de la famille pourra prendre rendez-vous pour lui.

Le site web indiquera quel groupe d’âge est actuellement admissible à la vaccination.

Pour ce qui est du centre d’appel, les téléphonistes seront en poste de 8 h à 23 h, 7 jours sur 7.

Pour le moment, il ne sera possible de prendre rendez-vous que pour la première dose.

La province souligne qu’il est important que les personnes non admissibles pour le moment évitent d’appeler ou de se connecter sur le site afin d’éviter un engorgement des ressources, ce qui pourrait pouvant créer des retards.

Par ailleurs, les tentatives pour devancer son tour en donnant de fausses informations seront prises très au sérieux et pourront même mener à une enquête criminelle.

Pour prendre rendez-vous, il sera nécessaire d’avoir en main une carte d’assurance maladie valide ainsi qu’un numéro de cellulaire ou une adresse courriel où les notifications pourront être envoyées.

Toutes les plages disponibles seront affichées sur le site web. Les téléphonistes n'auront pas accès à un plus grand nombre de disponibilités.

Une fois ce nouveau système mis en marche, l’Autorité de la santé de la Saskatchewan ne contactera plus les personnes admissibles comme elle l'a fait depuis le début de la vaccination. Ce sera à ces dernières de prendre elles-mêmes rendez-vous.

Il est toutefois à noter que, en raison du nombre actuellement limité de doses disponibles, certaines cliniques de vaccination n’ouvriront que plus tard.

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

L'optimisme régnait mardi

Nous sommes de plus en plus optimistes en ce qui concerne le plan accéléré des injections de vaccin , a dit le médecin hygiéniste en chef de la province, Saqib Shahabi, lors d'une conférence de presse, mardi.

En tout, plus de 124 000 doses des vaccins Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca devraient être livrées en Saskatchewan d’ici la fin du mois.

Un plus grand nombre de doses seront livrées au cours des trois prochaines semaines que pendant les trois premiers mois de la campagne, a précisé le premier ministre, Scott Moe.

Ce dernier a annoncé mercredi matin que la province lancera bientôt un nouveau site Internet ainsi qu’un numéro de téléphone sans frais afin de permettre à la population de prendre rendez-vous pour recevoir sa première dose.

En commençant la phase 2 dès le début du mois d’avril, le gouvernement espère parvenir à diminuer de manière significative le nombre d’hospitalisations et de cas graves de COVID-19.

Ce sera une étape importante parce que cela voudra dire que toutes les personnes de 70 ans et plus auront eu la chance de recevoir leur première dose, s’est réjoui Scott Moe.

Si l’on se fie aux prévisions des livraisons, nous devrions être capables de commencer la vaccination des 60 ans et plus d’ici le 5 avril, celle des 50 ans et plus d’ici le 19 avril, celle des 40 ans avant le 10 mai et celle des trentenaires d’ici le 31 mai, a-t-il précisé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !