•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TikTok avertira les internautes qui publient des commentaires méchants

Un téléphone intelligent avec TikTok sur son écran d'accueil.

TikTok souhaite encourager le maintien d'un environnement positif sur sa plateforme.

Photo : Getty Images / Wachiwit

Radio-Canada

Le réseau social TikTok a annoncé mercredi de nouvelles mesures pour « promouvoir la gentillesse » sur sa plateforme et lutter contre l’intimidation.

L’une de celles-ci : les personnes qui écriront un commentaire jugé méchant ou inapproprié seront averties. On leur demandera de reconsidérer si elles veulent réellement aller de l’avant avec la publication. Une personne qui écrirait tu es laid serait avertie, indique par exemple TikTok.

L'application TikTok est affichée sur l'écran d'un appareil mobile. On peut lire l'avertissement de TikTok sous un commentaire qui dit « tu es laid ».

« Souhaiteriez-vous reconsidérer la publication [de ce commentaire] », demandera l'application.

Photo : TikTok

Les internautes pourront soit publier quand même leur commentaire soit l’éditer, selon ce qu’on peut voir dans une capture d’écran de TikTok qui montre à quoi ressemble la nouvelle fonction.

Notre but est de promouvoir un environnement positif où les gens se soutiennent et se félicitent, écrit dans un billet de blogue une porte-parole du réseau social, propriété d’une compagnie chinoise.

Autre nouveauté, les créateurs et créatrices de contenu pourront utiliser une fonction qui leur permettra de filtrer tous les commentaires sous leurs vidéos. Une fois cette fonction activée, seuls les commentaires approuvés par le ou la gestionnaire du compte s’afficheront en ligne.

Nous travaillons afin de donner davantage de contrôle aux créateurs et créatrices sur leur contenu. Avec [cette nouvelle fonction], ils et elles décideront des commentaires qui apparaîtront sous leurs vidéos, indique TikTok.

TikTok permettait déjà de filtrer les commentaires jugés offensants, identifiés à l’aide d’algorithmes ou de mots-clés.

Le réseau social a également annoncé un partenariat avec le Cyberbullying Research Center (Centre de recherche sur la cyberintimidation), un organisme américain qui lutte contre l’intimidation en ligne. D’autres initiatives pourraient suivre celles annoncées mercredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !