•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

18 000 doses du vaccin AstraZeneca pour les Manitobains ayant des problèmes de santé

Une carte interactive permet de prendre rendez-vous auprès des pharmacies et des cabinets médicaux autorisés à administrer le vaccin.

Une personne tient une fiole du vaccin de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19.

Mercredi, le Manitoba reçoit 18 000 doses de vaccin qui seront distribuées à compter de jeudi.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Le Manitoba annonce l’arrivée de 18 000 doses du vaccin AstraZeneca dans la province. Celles-ci seront réservées à des Manitobains de 64 ans et moins ayant des maladies qui les rendent particulièrement vulnérables aux conséquences graves de la COVID-19.

Les doses du vaccin seront livrées jeudi aux 190 pharmacies et cabinets médicaux qui se sont inscrits avant le 28 février au projet pilote les autorisant à administrer le vaccin.

Joss Reimer, médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés et chef du groupe de travail du Manitoba sur la vaccination contre la COVID-19, explique que les premières doses de vaccin AstraZeneca iront aux Manitobains souffrant de certaines maladies et âgés de 50 à 64 ans, et de 30 à 64 ans pour les personnes issues de Premières Nations.

La province a établi deux listes de critères d’admissibilité à ces doses de vaccin, les listes de priorité 1 et 2. Les patients correspondant aux critères de la liste 1 sont prioritaires.

Les critères tiennent compte du fait que certaines personnes ont des maladies qui augmentent considérablement le risque de souffrir de conséquences plus graves de la COVID-19, explique la Dre Reimer.

L'état de santé pour déterminer les priorités

La liste de priorité 1 comprend plus d’une quinzaine de maladies, dont des maladies graves du foie, du cœur ou des poumons, des cancers du sang ou des ganglions lymphatiques. Les personnes atteintes de trisomie 21 et celles qui prennent certains médicaments immunodépresseurs figurent aussi sur cette liste.

Les deux listes de priorité ont été publiées, en anglais uniquement, sur le site web de la province (Nouvelle fenêtre).

La Dre Reimer explique que la province a consulté des données locales, nationales et internationales pour déterminer quelles personnes sont les plus vulnérables aux conséquences graves de la COVID-19.

En ce qui concerne les personnes qui recevront les doses de vaccin AstraZeneca, la décision finale reviendra aux pharmaciens et aux médecins. Ils sont les mieux placés pour savoir quels patients ont besoin du vaccin, indique la Dre Reimer.

Elle note que les Manitobains qui pourraient recevoir le vaccin sont en ce moment plus nombreux que le nombre de doses du vaccin AstraZeneca.

La Dre Reimer espère que la distribution des vaccins en fonction de l’état de santé des personnes sera temporaire. Elle croit que la province pourra retourner au modèle de critères axé uniquement sur l’âge quand le Manitoba recevra davantage de vaccins.

Lors d'une séance d’information pour les journalistes mercredi matin, la santé publique a précisé que 513 pharmacies et cabinets médicaux ont reçu l’autorisation d’administrer le vaccin, en plus des supercliniques et des cliniques mobiles. Ces pharmacies et ces cabinets seront tous recensés sur une carte interactive publiée, en anglais, sur le site Internet du gouvernement (Nouvelle fenêtre).

Les pharmacies et les cabinets médicaux utiliseront leur propre système de réservation. La province affiche en vert sur sa carte les établissements qui prennent des rendez-vous, et en rouge, ceux qui n’ont plus de doses disponibles.

Où en est la vaccination?

Johanu Botha, coresponsable du groupe de travail sur la campagne de vaccination, affirme que le Manitoba connaît plusieurs événements encourageants cette semaine, en ce qui concerne les vaccins.

Il note que l’expansion de la superclinique de vaccination du Centre des congrès RBC de Winnipeg est terminée et que la superclinique de Morden, dans le sud de la province, ouvrira le 22 mars. Cette clinique prend désormais des rendez-vous.

De plus, les équipes mobiles de vaccination visiteront 70 lieux de vie en communauté cette semaine. Environ 3000 personnes y seront vaccinées, selon la province.

Johanu Botha affirme que la santé publique prévoit d’administrer environ 4300 doses par jour au mois de mars et que la quantité de vaccin disponible est le seul facteur qui vient limiter les doses distribuées chaque jour dans la province.

Selon lui, le Manitoba serait en mesure d’injecter 18 973 doses de vaccin par jour si l’approvisionnement le permettait.

Des cliniques temporaires

Des cliniques temporaires seront mises en place à compter du 16 mars dans plusieurs communautés rurales et du nord. Elles seront ouvertes entre une demi-journée et deux jours par semaine.

M. Botha n’était pas en mesure de confirmer que des services en français seront offerts dans les cliniques temporaires dans les communautés francophones.

Calendrier des cliniques temporaires


Santé-Sud

  • 18 mars : Morris
  • 18 mars : Portage-la-Prairie
  • 22 mars : Steinbach
  • 23 mars : Sprague
  • 24 mars : Pilot Mound
  • 25 mars : Niverville

Entre-les-lacs et l’Est

  • 16 mars : Gimli
  • 16 mars : Beausejour
  • 17 mars : Pine Falls
  • 18 mars : Ashern
  • 23 mars : Teulon
  • 25 mars : Eriksdale
  • 25 mars : Saint-Laurent
  • 26 mars : Pinawa

Prairie Mountain

  • 18 et 19 mars : Dauphin
  • 24 et 25 mars : Swan River

Nord

  • 19 mars et 26 mars : Flin Flon
  • 24 et 31 mars : Le Pas
Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !