•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le paiement par reconnaissance faciale s'implante dans des épiceries en Russie

Un homme retire son masque pour faire détecter son visage par une caisse empruntant la technologie de la reconnaissance faciale dans une épicerie.

La technologie de reconnaissance faciale est désormais utilisée pour payer dans une chaîne d'épiceries en Russie.

Photo : AFP

Agence France-Presse

Le Russe X5, premier groupe de distribution du pays, a annoncé mercredi le lancement du paiement par reconnaissance faciale, dernier exemple en date du développement rapide, controversé, de cette technologie en Russie.

Le groupe, auquel appartiennent notamment les omniprésentes chaînes de supermarchés Perekrestok et Pyaterotchka, s'est associé à Visa ainsi qu'à Sberbank, la première banque russe et institution d'État qui est en train de devenir un géant du numérique.

Le nombre d'épiceries connectées au système doit atteindre les 52 cette semaine, et les 150 d'ici la fin du mois de mars, selon ce qu'a précisé dans un entretien à l'AFP Ivan Melnik, directeur de l'innovation de X5.

Après le mois d'avril, la mise en place sera plus rapide. D'ici la fin de 2021, le service sera offert sur 12 000 à 14 000 appareils dans 3000 magasins en tout dans toute la Russie, a-t-il déclaré à l'AFP.

Entrer dans le 21e siècle

Dans un supermarché moscovite, mardi, le service semblait remporter l'adhésion de la clientèle plus jeune, mais suscitait davantage de méfiance chez les personnes plus âgées.

C'est super parce que le 21e siècle, c'est l'ère de la technologie, affirme Andreï Epifanov, 28 ans, employé de la banque privée Alfa Bank.

Pour les personnes âgées, bien sûr, c'est nouveau, ce qui peut entraîner un manque de confiance concède-t-il, mais moi je trouve cette idée très cool.

C'est pratique, nul besoin d'avoir son portefeuille sur soi ou de sortir son téléphone de sa poche, il faut juste appuyer sur un bouton et payer avec son visage.

Une citation de :Ivan Melnik

Il assure également que ces transactions sont sûres, sécurisées, cryptées, et les tentatives d'usurpation d'identité sont exclues grâce à une caméra 3D qui mesure la profondeur du visage.

Une technologie qui gagne du terrain en Russie

La reconnaissance faciale se développe rapidement en Russie depuis le début de la pandémie. Cette technologie a notamment été utilisée par la Ville de Moscou – et ses dizaines de milliers de caméras de surveillance – pour contrôler le respect du confinement et des quarantaines.

L'association de défense des libertés numériques Roskomsvoboda a lancé l'année dernière une campagne et une pétition contre l'utilisation massive de la reconnaissance faciale par les autorités, pointant des dérives, des fuites de données et un manque de consentement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !