•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Jeux olympiques avant le temps pour Sophia Jensen?

La canoéiste de Chelsea visait les Jeux de 2024, mais pourrait se qualifier pour Tokyo au cours des prochains jours.

Sophia Jensen sur un canoë avec une rame à la main.

La canoéiste Sophia Jensen de Chelsea.

Photo : Balint Vekassy

La canoéiste de Chelsea en Outaouais, Sophia Jensen, a tout gagné au cours des dernières années chez les juniors. Elle a remporté huit médailles, dont six d’or aux Championnats du monde depuis 2018. Jensen aura maintenant l’occasion de démontrer qu’elle est prête à affronter les meilleurs au monde lors des essais olympiques du Canada qui commencent jeudi à Burnaby en Colombie-Britannique. 

Ce seront les premières courses d’envergure depuis un an pour la plupart des canoéistes et kayakistes en raison de la pandémie de COVID-19. 

J’ai fait un camp de trois mois là-bas cet hiver donc j’ai pagayé longtemps. Il y avait de la neige et des fois le lac a parfois gelé, c’était spécial, mais on a réussi à s’entraîner, raconte Jensen. Je suis simplement excité de recommencer à faire des courses. 

Comme son entraînement a été très atypique au cours de la dernière année, l’athlète de 19 ans peine à évaluer sa forme à la veille des qualifications olympiques. Elle était parmi les meilleures au monde chez les juniors depuis trois ans quand la pandémie a frappé. Mais comment s’est-elle développée depuis 12 mois? Elle ne le sait pas vraiment. 

Sophia Jensen dans une rue piétonne d'Ottawa vêtue d'un maillot Canada, trois médailles d'or au cou.

Originaire de Chelsea en Outaouais, Sophia Jensen a raflé trois médailles d'or aux mondiaux de canoë-kayak en 2018.

Photo : Radio-Canada

Je ne sais pas ce qui va arriver sérieusement. Je veux simplement faire du mieux que je peux. 

Une citation de :Sophia Jensen, canoéiste

Face à des adversaires aguerries comme Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent, des espoirs de médailles olympiques, Jensen aura rapidement l’occasion de voir de quel bois elle se chauffe chez les seniors.

Je suis très fébrile de finalement faire une course contre ces deux-là. Ce sont les reigning champ. Mais je veux surtout me sentir vraiment forte et faire chaque mouvement de mon mieux pendant toutes les courses. Je ne veux pas me donner d’objectif de temps parce que c’est trop dur pour mes nerfs, rigole la jeune athlète de 19 ans. 

Sophia Jense dans son canoë sur un lac.

Sophia Jensen fait la compétition chez les seniors depuis l'an dernier.

Photo : Radio-Canada

Jensen a un palmarès impressionnant dans les compétitions junior en C1 et C2 depuis 2018. Huit médailles aux Championnats du monde, dont six d’or. Malgré ces bonnes performances, elle n’a pas des objectifs trop ambitieux pour les prochains jours. 

Les Jeux olympiques avant le temps?

La canoéiste a toujours eu dans sa mire les Jeux olympiques de 2024, à Paris. Une bonne performance dans les prochains jours pourrait toutefois la catapulter aux Jeux dès cet été à Tokyo. 

Je n’y pense pas trop. Je veux simplement faire mes courses et aller aux Championnats du monde senior cette année. Les Jeux de Tokyo… je ne sais pas. Si ça fonctionne, je serai vraiment excitée, mais sinon ce n’est pas plus grave, reconnaît Jensen avec une belle dose de nonchalance.

Julia Lilley Osende (gauche) et Sophia Jensen (droite).

Julia Lilley Osende (gauche) et Sophia Jensen (droite)

Photo : Sophia Jensen

Il faut dire que l’incertitude a grandement marqué la vie des athlètes dans les derniers mois. Jensen pensait encore, il y a quelques jours, que les qualifications olympiques pourraient être repoussées en mai. 

Je ne sais pas vraiment les critères pour me qualifier. Il y a beaucoup de choses inconnues alors je n’ai même pas vérifié. Je ne sais pas si je vais faire l’équipe pour les Jeux olympiques maintenant. Paris, ça demeure mon objectif, c’est là que je veux aller le plus, ajoute Jensen. 

En plus de ses courses fétiches, le C-1 200m et le C-1 500m, Jensen sera à surveiller avec sa coéquipière Julia Lilley au C-2 500m.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !