•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Peu probable » que les activités reprennent à Baie-Comeau, selon Résolu

L'édifice de la compagnie Résolu à Baie-Comeau en hiver.

L'usine de Produits forestiers Résolu à Baie-Comeau (archives)

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Près d'un an après sa fermeture, la reprise ne semble pas imminente pour l’usine de papier de Produits forestiers Résolu (PFR) à Baie-Comeau.

L'usine a cessé ses activités à la fin du mois de mars 2020 en raison de la faible demande de papier journal observée depuis une dizaine d'années, une situation qui a été accentuée par la pandémie.

Près de 250 employés ont été mis à pied depuis cette date.

Qui plus est, la direction de l’entreprise se montre pessimiste face à la possibilité d’une réouverture prochaine.

Ces derniers jours, le PDG de Produits forestiers Résolu, Rémi Lalonde, avait confié ceci à La Presse concernant ses installations de Baie-Comeau et d'Amos : On n’a pas encore pris de décision sur une relance de ces usines. Mais une chose est certaine, la production de papier journal est terminée, avait-il affirmé.

Des pancartes de manifestants affichent divers slogans.

En septembre dernier, les travailleurs de PFR à Baie-Comeau ont manifesté à plusieurs reprises pour réclamer la relance de l'usine (archives).

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Le porte-parole de PFR, Louis Bouchard, ne s'est pas montré plus optimiste lors d'une entrevue sur les ondes de Radio-Canada.

La situation qu’on observe est une situation où il n’y a pas de reprise des marchés. Le commentaire de M. Lalonde, je pense, allait dans le sens où il était peu probable qu’on voie une reprise des activités à l’usine de Baie-Comeau et celle d’Amos dans les produits qu’ils manufacturaient au moment où on a dû suspendre les activités, explique Louis Bouchard.

M. Bouchard précise que malgré cela, les démarches se poursuivent au sein du comité de relance de la papetière.

On ne se prononce pas de manière définitive, mais effectivement, il y a une incertitude qui flotte autour de l'avenir de l'usine.

Une citation de :Louis Bouchard, porte-parole de Produits forestiers Résolu

De son côté, le porte-parole du comité de relance de la papetière à Baie-Comeau et préfet de la MRC de Manicouagan, Marcel Furlong, s'est dit déçu des propos du PDG de PFR, Rémi Lalonde.

Il rapporte que le comité de relance a une rencontre dans les prochains jours pour présenter les résultats d'une étude d'opportunité qui permettrait peut-être à l'usine de Baie-Comeau de diversifier ses activités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !