•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau sommée de refaire partiellement ses devoirs sur son plan d'urbanisme

L'hôtel de Ville de Gatineau, la Maison du citoyen.

L'hôtel de Ville de Gatineau, la Maison du citoyen (archives)

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

Radio-Canada

La Commission municipale du Québec (CMQ) donne raison à un groupe de résidents qui conteste la conformité du nouveau règlement de zonage de la Ville de Gatineau.

La CMQ abonde dans le sens des résidents de la montée Chauret, dans le secteur Gatineau. Le groupe souhaite la mise en place d’une zone tampon entre les résidences du secteur et les zones industrielles situées à proximité, afin d’en atténuer les inconvénients.

La Commission conclut que les dispositions du règlement de zonage ne sont pas conformes aux objectifs du schéma d’aménagement et du plan d’urbanisme, qui visent à minimiser les risques auxquels sont exposés les usages avoisinant la zone industrielle de salubrité, et ce, par l’aménagement d’une bande tampon à l’intérieur de la zone industrielle de salubrité, écrit la juge administrative, Sylvie Piérard, dans une décision rendue le lundi 8 mars.

La Ville de Gatineau devra donc procéder à des modifications de son nouveau plan d'urbanisme et revoir les changements qu'elle souhaite apporter dans ce secteur.

Zonage confirmé dans le Vieux-Aylmer

Deux avis de conformation ont été déposés devant la CMQ. Dans le cas de la seconde contestation, qui concerne le secteur Aylmer, la commission se range, par contre, derrière la Ville.

Le président du groupe DMA Construction, Denis Cléroux, propriétaire d’un terrain sur la rue du Patrimoine depuis août 2020, souhaite y construire un immeuble à condos de cinq étages, dans le cadre de la deuxième phase du projet L’Ambiance. Il conteste le fait que le zonage soit limité à trois étages dans le secteur.

La Ville, de son côté, indique vouloir renforcer le positionnement commercial, touristique et récréatif des noyaux urbains tout en préservant leur échelle et leur caractère patrimonial.

La Commission a conclu que la hauteur maximale des bâtiments autorisée dans le Vieux-Aylmer de trois étages est conforme au schéma d'aménagement de la Ville de Gatineau.

Il est clair que les demandeurs sont en désaccord avec la décision de la Ville de permettre un maximum de trois étages dans la zone; toutefois, cette décision est conforme aux objectifs du schéma d’aménagement et aux dispositions du plan d’urbanisme, écrit la CMQ.

La Ville confiante de trouver une solution

La présidente de la Commission du développement du territoire, de l’habitation et de l’environnement (CDTHE), Maude Marquis-Bissonnette a bon espoir que la Ville trouve rapidement une solution satisfaisante à ce revers.

Maude Marquis-Bissonnette répond aux questions des journalistes.

La présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement de Gatineau, Maude Marquis-Bissonnette (archives)

Photo : Radio-Canada

Dans les prochains jours, on devrait connaître l’échéancier un petit peu plus précis sur lequel on va travailler pour adopter le nouveau règlement de zonage qui va devoir être modifié dans le secteur de la montée Chauret, mais qui va ensuite, après adoption par le conseil municipal, s’appliquer à l'entièreté de la Ville, a-t-elle indiqué.

Les nouveaux règlements d’urbanisme adoptés en novembre dernier, au terme de plus de deux ans de travaux et de consultations, ne pourront entrer en vigueur tant que ces aspects non conformes ne seront modifiés.

Avec les informations d'Alexandra Angers

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !