•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival des guitares du monde s’accorde pour un retour à l’automne

Le FGMAT 2017

Le Festival des guitares du monde en Abitibi-Témiscamingue 2017 (archives).

Photo : Radio-Canada / Guillaume Rivest

Contraint à l’annulation de son grand rendez-vous du printemps en 2020, le Festival des guitares du monde en Abitibi-Témiscamingue (FGMAT) promet un retour en 2021 avec une édition automnale.

Le président Jean Royal a annoncé que l'événement, qui devait se tenir du 29 mai au 5 juin, sera plutôt présenté à la fin du mois de septembre ou au début octobre. La date précise sera déterminée ultérieurement, mais les organisateurs tenaient à confirmer que le Festival ne bouderait pas son plaisir cette année.

Déjà, les membres du comité organisation sont à élaborer une formule hybride avec des concerts sur scène et en salle, ainsi qu'une diffusion en ligne.

D'organiser des choses différentes et de façon différente pour justement faire plaisir à nos festivaliers. Je pense qu'on a tous réalisé la puissance des réseaux sociaux et du numérique de sorte que je pense que ça va devenir un incontournable dans le monde du spectacle, a mentionné Jean Royal.

Jean Royal, président du Festival des Guitares du monde de l'Abitibi-Témiscamingue

En mai dernier, Jean Royal et son équipe offraient une programmation en ligne avec Les Rendez-vous des Guitares (archives).

Photo : Radio-Canada / Joël Côté

Le président mise également sur les infrastructures du Petit Théâtre de Rouyn-Noranda pour présenter des spectacles sur scène avec un public en salle, peut-être restreint, mais sans négliger la captation numérique.

On pense que, même à l’automne, on ne sera pas totalement sortis de la pandémie, alors qu'au nord, on a la chance d'avoir dans à Rouyn-Noranda le Petit Théâtre qui est équipé à la fine pointe de technologie. Nous pourrons alors présenter des spectacles en salle avec un nombre illimité de personnes, mais aussi planifier une captation pour rendre le spectacle disponible en ligne à un plus grand nombre, a affirmé Jean Royal.

La programmation misera d'abord sur des artistes canadiens, mais le comité organisateur promet aussi des prestations internationales virtuelles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !