•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démission en bloc au festival Cinoche, à Baie-Comeau

L'affiche du Festival du film international de Baie-Comeau 2020.

L'affiche du Festival du film international de Baie-Comeau en 2020 (archives)

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

L’ensemble des membres du conseil d’administration du Festival international du film de Baie-Comeau (Cinoche) ont démissionné mardi en raison de conflits liés à la structure de gouvernance.

Manque de collaboration, désaccords sur les manières de fonctionner et communications ardues entre le conseil d’administration et le comité organisateur ont été évoqués par le président démissionnaire, Dave Savard, pour justifier la démission du conseil d’administration.

La démission de la directrice générale, Emilie Pedneault, en décembre, aurait causé un flou dans la structure de gouvernance, précise Dave Savard.

Dans le contexte dans lequel nous étions, ça a été difficile de pouvoir compléter notre mandat, dit-il. Il y avait des manières de faire avec lesquelles nous ne pouvions pas faire notre travail de façon efficace.

Un homme derrière un micro.

Le président démissionnaire du Festival international du film de Baie-Comeau (archives)

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

Une démission inattendue

La démission en bloc au conseil d'administration a été accueillie avec surprise par le comité organisateur, constitué de bénévoles.

Toutefois, la porte-parole du comité, Véronique Morency, admet aussi que les liens étaient tendus entre le C. A. et le comité organisateur depuis quelque temps et qu’il y avait des divergences d’opinions sur les rôles et responsabilités des bénévoles.

Le fait qu’on n'ait plus de direction générale, ça a compliqué les liens, explique-t-elle. C’est elle qui faisait le pont entre le conseil d’administration et le comité organisateur. Prendre des décisions, c’était difficile, on était souvent en zone grise. De ne pas avoir de gouvernance, ça a compliqué les relations.

Assurer la survie du Festival

Les membres du comité organisateur ont décidé de se rencontrer mardi soir pour trouver une solution. Véronique Morency assure que le festival a tout ce qu’il faut pour sa survie, soit de saines finances et l’appui d’organismes et de partenaires du milieu.

De son côté, le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, confirme que la Ville participera à la remise sur pied de l’équipe du Festival.

La Ville de Baie-Comeau tient absolument, absolument, à ce que Cinoche demeure, indique le maire. Dans ce contexte, il y aura une analyse qui sera faite avec les personnes qui ont décidé de rester pour s’assurer d’une saine gouvernance de l’organisme à but non lucratif.

Avec les informations de Félix Lebel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !