•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan allège certaines mesures sanitaires

Une personne porte un masque en dessous de son menton.

La présence des variants dans la province inquiète la SHA, qui estime qu'un relâchement des règles sanitaires est risqué. (archives)

Photo : Kirk Fraser

Avec le nombre d’hospitalisations et de cas actifs de COVID-19 qui diminue, le gouvernement de la Saskatchewan annonce un relâchement de certaines mesures sanitaires.

À compter du 9 mars, chaque foyer pourra se créer une bulle sociale de 10 personnes avec lesquelles se réunir à l’intérieur d’une maison. Ces rassemblements entre amis ou en famille ne devront toutefois pas dépasser deux ou trois foyers en tout.

La province demande également que les membres que l’on inclut dans une bulle restent toujours les mêmes.

Un maximum de 10 personnes, incluant les personnes vivant dans le foyer, est permis.

Les autorités sanitaires recommandent toutefois de faire preuve de jugement.

Les Saskatchewanais devraient éviter de se rassembler avec des personnes ayant un plus grand risque de propager la COVID-19 ou d’en être gravement malades tels que des personnes âgées, des enfants allant à l’école ou des travailleurs essentiels.

Le gouvernement recommande également aux personnes ayant plus de 50 ans de s'en tenir, pour ce qui est de leurs contacts sociaux, uniquement à leur propre foyer.

Les rassemblements extérieurs demeurent, quant à eux, limités à 10 personnes.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Les rassemblements religieux s’agrandissent

Par ailleurs, dès le 19 mars, les rassemblements religieux pourront accueillir davantage de fidèles.

Cela signifie donc qu’à moins de deux semaines du week-end pascal les lieux religieux pourront accueillir 30 % de leur capacité d’accueil, ou jusqu’à 150 personnes, le nombre le plus bas des deux étant à choisir, indique la province.

Par ailleurs, la règle de distanciation sociale de 2 mètres entre les différents foyers sera toujours à respecter.

Le masque demeure également obligatoire pour le public, les membres d’une chorale et les chanteurs. Seul le célébrant pourra enlever le sien, à condition qu’il maintienne une distance de 3 mètres avec les autres personnes.

Il sera toujours interdit de boire ou de manger.

Ces allégements ne s’appliquent toutefois pas aux réceptions ou aux autres rassemblements qui ne sont pas des cérémonies religieuses.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !