•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le combat de Ravy Por contre les biais des algorithmes de l’IA

Illustration de la silhouette d'un visage humain et de symboles technologiques sur le thème de l'informatique et de l'intelligence artificielle.

L'intelligence artificielle

Photo : iStock

Radio-Canada

S’assurer du développement responsable de l’intelligence artificielle, c’est la mission que se donne Ravy Por, directrice générale en intelligence artificielle (IA) et technologies émergentes de la firme KPMG et fondatrice de l’organisme Héros de chez vous. Au micro d’Eugénie Lépine-Blondeau, pour l’émission Femmes de la situation sur ICI Première, elle explique comment elle mène la charge.

Les biais et discriminations des algorithmes d’intelligence artificielle ont fait les manchettes à maintes reprises. Mais pour Ravy Por, cette technologie représente aussi l’une des clés pour permettre d’atteindre l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, notamment en matière d’accessibilité dans la recherche d’emplois.

L’IA peut nous aider à avoir une certaine qualité et une certaine équité [dans les données recueillies]. Donc si on a des données qui sont biaisées, elle peut faire en sorte qu'elles soient plus représentatives des hommes et des femmes, indique-t-elle.

Pousser la note plus loin

Celle qui mise sur une pratique éthique et transparente des technologies émergentes (chaîne de blocs, réalité virtuelle, réalité augmentée) fait de la vulgarisation son cheval de bataille.

Si on ne comprend pas les technologies, si on ne comprend pas leur utilisation, ça peut avoir un impact. Par exemple, quels sont les effets de donner ses données aux réseaux sociaux? mentionne-t-elle.

En 2018, Ravy Por a fondé l’organisme Héros de chez vous, qui donne des ateliers et des conférences dans les écoles sur le thème des technologies, dont une activité pour apprendre à coder.

Je voyais ce fossé dans la technologie, entre ceux qui la comprennent et ceux qui la consomment.

Une citation de :Ravy Por

Je veux que les jeunes comprennent qu’on peut être dans cette position de développeur qui peut changer la donne, affirme-t-elle, en faisant référence aux biais discriminatoires que peuvent avoir des algorithmes de l’IA.

Vulgariser pour survivre

Cet amour de Ravy Por pour la vulgarisation lui vient de son enfance.

Je ne parlais pas français jusqu’à mes 7 ans. Au primaire, il y a une langue qui m'a sauvée, et c’est la langue des mathématiques, raconte la Québécoise d’origine cambodgienne.

À l’époque, ses parents, qui ont fui le génocide, ont immigré au Québec alors qu’ils ne parlaient ni français ni anglais. Ravy Por, née au Québec, contrairement à sa sœur, a rapidement été cantonnée au rôle d’interprète pour sa famille.

Je devais traduire tout. Que ce soit les factures d’électricité, les visites à la caisse ou encore les rendez-vous chez le médecin. Je traduisais également à mes parents des mots en finance pas toujours simples pour une enfant, par exemple tout ce qui touche aux REER. Pour moi, l’explication, la vulgarisation, c’était une clé, raconte-t-elle.

Une situation qui lui sert maintenant au quotidien dans sa carrière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !