•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rio Tinto investit 92 M$ dans la modernisation de la centrale Isle-Maligne

Centrale d'Isle-Maligne de Rio Tinto à Alma, le 26 mars 2018

Centrale d'Isle-Maligne de Rio Tinto à Alma, le 26 mars 2018

Photo : Radio-Canada

Des travaux pour remplacer et réparer 2 des 12 groupes turbine-alternateur seront réalisés à la centrale hydroélectrique Isle-Maligne d’Alma à compter de l’été.

Rio Tinto a fait l’annonce de l’investissement de 92 millions de dollars lors d’une conférence de presse virtuelle en compagnie de la ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, et d’élus municipaux dont le maire d’Alma, Marc Asselin.

La compagnie avait déjà annoncé l’automne dernier des travaux de 160 millions de dollars pour remplacer les vannes papillon de sa plus vieille centrale hydroélectrique, construite en 1926.

Nos centrales sont des actifs stratégiques qui nous procurent un avantage concurrentiel pour produire de façon rentable de l'aluminium québécois à faible empreinte de carbone de la plus haute qualité, a souligné le directeur exécutif des opérations de Rio Tinto au Québec, Sébastien Ross. Les travaux de remplacement vont permettre de fiabiliser des équipements indispensables à la production d'hydroélectricité et de poursuivre nos activités dans la région pour les décennies à venir.

Les investissements permettront de consolider la production de la centrale Isle-Maligne, de consolider les emplois et de poursuivre la production d'aluminium à faible empreinte carbone dans la région, selon Rio Tinto.

Le directeur des opérations d’Énergie électrique chez Rio Tinto, Stéphane Larouche, a précisé que le groupe turbine-alternateur numéro sept sera entièrement remplacé. D’autres travaux seront effectués autour des équipements, dont à la conduite hydraulique. Le groupe turbine-alternateur numéro deux sera restauré.

Des technologies de pointe en matière d’instrumentation et de gestion de l’information seront intégrées aux groupes turbine-alternateur durant les travaux.

Lorsqu'on va arrêter ces deux alternateurs-là pour faire des projets majeurs, on va en profiter pour installer de la nouvelle instrumentation, ajoute Stéphane Larouche. Ça va nous donner plus d'informations sur l'état et la santé de nos actifs et avec ces milliers de données qu'on va recevoir, on va être capable de faire l'entretien et nos opérations au bon moment lorsqu'on va suivre le comportement de nos équipements.  

Retombées régionales

Rio Tinto estime à 75 millions de dollars les retombées des travaux à la centrale Isle-Maligne pour le Québec. Le contrat de remplacement des turbines a été confié à l’entreprise GE énergie renouvelable de Montréal. Du total des travaux, des retombées de 50 millions de dollars pourraient bénéficier à la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le maire d’Alma, Marc Asselin, s’est réjoui de l’annonce qui assure la pérennité des installations dans sa ville. On doit travailler fort pour maintenir nos acquis, mais ça demeure que l'avenir est beaucoup plus rose et beaucoup plus intéressant lorsqu'on voit que cette compagnie-là investit dans l'hydroélectricité , a-t-il affirmé.

Les travaux vont s'échelonner sur deux ans, jusqu’au printemps 2023. Plus d’une centaine de personnes participeront aux travaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !