•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Sherbrookois arrêté à la frontière avec 249 armes à feu prohibées

William Rainville

William Rainville a été arrêté près de la frontière américaine pour importation illégale d'armes.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Un Sherbrookois de 24 ans, William Rainville, a été arrêté par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Dundee, près de la frontière américaine, avec 249 armes de poing importées illégalement.

C'est lors d'une opération frontalière que le 5 mars dernier, les policiers de la GRC de Valleyfield ont intercepté un véhicule suspect, explique Geneviève Byrne, caporale au bureau des communications de la GRC. C'est en procédant à la fouille du véhicule et de la remorque qu'ils ont découvert cinq poches de hockey, qui contenaient un très grand nombre de pièces détachées d'armes à feu.

Les morceaux d'arme se retrouvent dans un sac.

Des armes non assemblées ont été découvertes dans des poches de hockey.

Photo : GRC

William Rainville, qui était le conducteur du véhicule, a été arrêté pour importation illégale d'armes à feu.

La perquisition a permis de saisir au total 249 armes de poing prohibées, qui n'étaient pas assemblées, de type Polymer 80, type Glock.

Une citation de Geneviève Byrne, caporale au bureau des communications de la GRC

Selon Geneviève Byrne, les sacs contenaient toutes les pièces nécessaires pour que les armes soient parfaitement opérationnelles. De plus, 249 chargeurs ont été saisis, a-t-elle ajouté.

Par voie de communiqué, la GRC soulignait que cette saisie était impressionnante, ce que confirme la caporale.

Ici, nous avons été en mesure de retirer de la circulation un nombre important d'armes à feu destinées au marché illicite.

Une citation de Geneviève Byrne, caporale au bureau des communications de la GRC
Une partie de l'importante saisie.

Une partie de l'importante saisie.

Photo : GRC

William Rainville fait face à plusieurs chefs d'accusation, dont importation d'armes à feu à autorisation restreinte, possession d'armes à feu prohibées, possession de dispositifs prohibés et possession d'armes à feu dans le but d'en faire le trafic.

D'autres accusations pourraient être déposées, puisque l'enquête se poursuit, mentionne Geneviève Byrne.

Le Sherbrookois, qui a comparu samedi et lundi, demeure détenu en attente de la suite des procédures judiciaires.

Des pièces d'arme à feu sont alignées sur une table.

Quelque 249 armes en pièces détachées ont été saisies par les policiers.

Photo : GRC

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Estrie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Estrie.