•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada est « plus fort » lorsque les femmes prennent leur place, dit Trudeau

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, durant une conférence de presse.

Le premier ministre Justin Trudeau

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

La Presse canadienne

Un recul des progrès réalisés par les femmes ne peut pas être un héritage de la pandémie de COVID-19, a déclaré lundi le premier ministre Justin Trudeau, qui s'adressait virtuellement à un événement annuel visant à faire entendre davantage la voix des femmes à la Chambre des communes.

M. Trudeau a souligné les conséquences de la pandémie sur les femmes, qui sont beaucoup plus nombreuses que les hommes à quitter le marché du travail et assument souvent la plus grande partie des tâches pour prendre soin des enfants à la maison.

Les voix des femmes ne devraient pas seulement être entendues sur la reprise économique après la pandémie, mais aussi sur la lutte contre le racisme systémique, le changement climatique et la violence sexiste, a fait valoir le premier ministre lors de l'événement Héritières du suffrage.

Il faut également en faire davantage pour élever les femmes autochtones, noires ou de couleur, a-t-il ajouté.

Le Canada est plus fort lorsque les femmes et toutes les identités de genre prennent leur place, selon le premier ministre.

Il ne fait aucun doute que, lorsque vous ajoutez des femmes, vous changez la politique et vous la changez pour le mieux, a-t-il plaidé.

Le chef conservateur Erin O'Toole a affirmé que les femmes apportent une multitude de nouvelles idées audacieuses et un désir de bâtir un meilleur pays pour elles-mêmes et pour les générations qui suivront.

Je crois que nous avons besoin de plus de femmes engagées à tous les niveaux de la politique canadienne et qu'ensemble nous pouvons surmonter les défis que notre pays doit affronter et assurer un avenir à tous les Canadiens, a-t-il soutenu.

Action de sensibilisation d'À voix égales

Les participants ont également entendu le chef néo-démocrate Jagmeet Singh. En 2019, il avait reçu une ovation lors de l'événement, qui avait été marqué cette année-là par la tension liée à l'expulsion par Justin Trudeau d'une ministre importante du cabinet et par les opinions du chef conservateur de l'époque, Andrew Scheer, sur certaines questions sociales.

Le programme annuel Héritières du suffrage a été lancé en 2017 pour marquer le 100e anniversaire de l'octroi du droit de vote à certaines femmes au Canada.

L'organisation À voix égales est à l'origine de l'événement, qui réunit 338 femmes déléguées représentant chaque circonscription fédérale du Canada à la Chambre des communes pour plusieurs jours d'action politique, d'éducation et de défense des droits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !