•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un entraîneur de hockey junior congédié pour conduite inappropriée

Bernie Lynch, entraîneur de hockey.

Bernie Lynch a été congédié de son poste d'entraîneur des Lakers de Fort Frances pour une violation aux codes de conduite.

Photo : Fortfranceslakers.com

Radio-Canada

Un entraîneur de hockey junior du Nord-Ouest de l’Ontario, qui était suspendu, est maintenant congédié à la suite de textos et de courriels jugés inappropriés envoyés à un joueur.

Dans une déclaration émise lundi, les Lakers de Fort Frances disent avoir reçu l’aide de Hockey Canada et de la Superior International Junior Hockey League (SIJHL) dans l’examen des préoccupations envers la conduite de leur entraîneur Bernie Lynch.

À la lumière des conclusions, le contrat de M. Lynch avec notre organisation a été résilié. La conduite de M. Lynch a démontré une violation flagrante des codes de conduite applicables.

Une citation de :Déclaration Fort Frances Lakers Hockey Association

L’entraîneur de 66 ans avait été engagé en septembre dernier par les Lakers après une carrière de 40 ans dans le domaine.

Bernie Lynch avait d’abord été suspendu sans solde par l’équipe le 2 janvier et l’équipe lui avait aussi ordonné de ne plus avoir de contact avec des joueurs ou d'autres membres de l’organisation.

Selon CBC qui a exposé l’histoire publiquement la semaine dernière, la suspension est survenue le lendemain que la mère du joueur de 20 ans, ainsi que sa famille d’accueil à Fort Frances, aient écrit au président de l’équipe, Gary Silander.

Elles ont ainsi exposé leurs préoccupations concernant le comportement de l'entraîneur et partageant certains des messages envoyés au joueur.

Dans une entrevue accordée à CBC, le joueur révèle comment l’entraîneur s’était plaint d’être seul et déprimé, le suppliant de venir à son appartement et cherchant à monopoliser son temps.

CBC a accepté de taire son nom pour lui éviter des répercussions sur son avenir comme hockeyeur.

Durant le congé des Fêtes, le joueur a indiqué que l’entraîneur pouvait envoyer jusqu’à 50 messages par jour, tous non sollicités et indésirables.

Finalement, le joueur a raconté à ses parents ce qui s'était passé et a partagé les textos et les courriels.

Ils étaient très préoccupants, a déclaré sa mère. Un en particulier l’a frappé.

La dernière chose à laquelle je pense quand je m'endors la nuit et la première chose à laquelle je pense quand je me réveille, c'est toi… Toujours ton ami et tu me manques passionnément. Merci et je t'aime, disait-il.

La mère du hockeyeur a déclaré que le contenu des messages est le genre de choses qu’on dirait à un amoureux et certainement pas à un joueur.

Bernie Lynch a refusé les demandes d’entrevues de CBC, mais dans une série de SMS, il indiquait en savoir peu sur les raisons de sa suspension.

M. Lynch a connu une longue et fructueuse carrière d'entraîneur. Au milieu des années 1980, il a dirigé les Broncos de Humboldt de la ligue junior A de la Saskatchewan pendant trois saisons, accumulant une fiche de 220-85-7.

Au cours de la saison 1988-1989, il a été adjoint puis entraîneur-chef des Pats de Regina dans la Ligue de hockey de l'Ouest.

Au cours des années qui ont suivi, il a été entraîneur de hockey mineur en Saskatchewan, a passé un an derrière le banc des Beavers de l'Université Minot State dans le Dakota du Nord et a fait partie de plusieurs équipes juniors de la République tchèque, de la Norvège et de la Suède.

Plus récemment, Bernie Lynch a passé deux saisons avec les Eros de Edson de l'Alberta de la Ligue Western States.

Dans leur déclaration, les Lakers affirment que les membres de notre organisation et la communauté de Fort Frances ont été profondément affligés par ces événements.

La Fort Frances Lakers Association félicite ceux qui se sont manifestés pour partager leurs expériences d'abus et d'inconduite dans le sport. Nous espérons que leur courage permettra aux autres de faire de même, indique la déclaration.

Alors que nous concentrons nos efforts sur le soutien de ceux qui peuvent avoir été touchés par les événements locaux, nous demandons la confidentialité de nos joueurs, de leurs familles et des autres personnes étroitement impliquées dans notre équipe, ajoute-t-on.

En raison de la pandémie de COVID-19, la saison 2020-2021 de la SIJHL a été suspendue le 15 janvier puisannulée le 1er mars.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !