•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : rendez-vous possibles dès 75 ans dans la majorité des régions du Québec

Seules les régions de Montréal, Laval, l'Abitibi-Témiscamingue et la Côte-Nord permettent la prise de rendez-vous aux 70 ans et plus.

Une infirmière remplit une seringue de vaccin.

La vaccination est désormais ouverte aux 75 ans et plus dans la majorité des régions du Québec.

Photo : CBC / Ben Nelms

Radio-Canada

Les inscriptions pour la vaccination contre la COVID-19 sont maintenant ouvertes aux personnes de 75 ans et plus dans l'essentiel des régions du Québec.

La campagne de vaccination de masse va bon train au Québec, où la distribution de vaccins hors de la région de Montréal commence cette semaine.

Après que les directions de santé publique de la Montérégie, de la Capitale-Nationale, des Laurentides et du Bas-Saint-Laurent eurent ouvert lundi la prise de rendez-vous aux 75 ans et plus, voilà que de nouvelles régions ont fait de même mardi.

Pour se prévaloir du vaccin, les personnes qui prennent rendez-vous doivent donc être nées en 1946 ou avant.

Les seules exceptions sont les régions de Montréal, de Laval, de l'Abitibi-Témiscamingue et de la Côte-Nord, où l'âge minimal est plutôt fixé à 70 ans.

Les personnes qui désirent recevoir le vaccin doivent prendre rendez-vous sur Internet à l’adresse suivante : Québec.ca/vaccinCOVID (Nouvelle fenêtre).

Les gens qui n’ont pas accès à Internet ou qui éprouvent des difficultés à l’utiliser peuvent prendre rendez-vous par téléphone en composant le 1 877 644-4545.

Ceux qui accompagnent les personnes jugées prioritaires et qui veulent également se faire vacciner la même journée peuvent le faire. Pour ce faire, il faut aussi être âgé de 70 ans et plus, ou être présent trois jours par semaine ou plus en soutien de son proche, précise la santé publique.

Plus de vaccins que prévu

En entrevue à l'émission 24|60, lundi soir, le directeur de la campagne de vaccination contre la COVID-19 pour le Québec, Daniel Paré, s'est montré satisfait du bon déroulement des opérations, qui devraient selon lui s'accélérer dans les prochaines semaines, notamment grâce à l'arrivée des premières doses d'AstraZeneca.

Certains établissements de santé, qui réussissent actuellement à inoculer tous leurs vaccins en trois ou quatre jours, devront bientôt ouvrir leurs portes sur une plus longue période, a-t-il indiqué.

On se dirige vers la vaccination sept jours sur sept partout au Québec.

Une citation de :Daniel Paré, directeur de la campagne de vaccination contre la COVID-19 pour le Québec

L'arrivée des premiers vaccins d'AstraZeneca, qui se transportent plus facilement que ceux de Pfizer et de Moderna, permettront même à Québec de déployer une stratégie de vaccination à domicile, s'est réjoui M. Paré.

Première semaine de vaccination de masse

Pour le moment, la campagne se concentre sur les aînés de 70 ans et plus et sur leurs proches aidants, mais des clientèles plus jeunes seront bientôt appelées à se faire vacciner.

On va probablement avancer plus vite que prévu, a prévenu M. Paré, lundi. Surveillez les cibles, a-t-il lancé, concédant que celles-ci pourraient bouger dès mardi matin.

La prise de rendez-vous, selon les régions

70 ans et plus :

  • Montréal
  • Laval
  • Abitibi-Témiscamingue
  • Côte-Nord
     

75 ans et plus :

  • Montérégie
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean
  • Mauricie et Centre-du-Québec
  • Lanaudière
  • Gaspésie
  • Estrie
  • Chaudière-Appalaches
  • Bas-Saint-Laurent
  • Capitale-Nationale
  • Laurentides
  • Outaouais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !