•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Cour suprême brésilienne annule les condamnations de l'ex-président Lula

Gros plan de Lula da Silva.

L'ex-président a vu la Cour suprême brésilienne annuler les condamnations pour corruption qui l'avaient conduit en prison en 2018. Il a été relâché à la fin de 2019.

Photo : Associated Press / Andrew Medichini

Reuters

Un juge de la Cour suprême brésilienne a annulé lundi les condamnations au pénal de l'ancien président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva, une décision qui pourrait permettre à l'ancien chef d'État, populaire dans son pays, de participer à l'élection présidentielle de l'an prochain.

Dans une décision inattendue, un juge a tranché qu'un tribunal de la ville de Curitiba, dans le sud du Brésil, n'avait pas la compétence pour juger l'ancien président Lula pour corruption et que celui-ci devait être rejugé par les tribunaux fédéraux de la capitale, Brasilia.

Ce jugement, qui sera examiné par la Cour suprême dans son ensemble, rétablit les droits politiques de Lula, ce qui pourrait l'inciter à se lancer dans la course à la présidence de 2022, à laquelle l'actuel président de droite, Jair Bolsonaro, devrait participer.

Le procureur général du Brésil a fait savoir qu'il allait interjeter appel de la décision.

Lula été président du Brésil de 2003 à 2011 avant d'être condamné en 2018 pour corruption, puis relâché à la fin de 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !