•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maude Marquis-Bissonnette se lance dans la course à la chefferie d'Action Gatineau

Maude Marquis-Bissonnette.

Maude Marquis-Bissonnette, conseillère municipale du Plateau, à la Ville de Gatineau, sera candidate à la chefferie d'Action Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

La conseillère municipale du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette, confirme qu'elle sera candidate pour succéder à Maxime Pedneaud-Jobin, à la tête d'Action Gatineau, et qu'elle convoite la mairie.

Elle en a fait l'annonce lundi avant-midi, en pleine Journée internationale des femmes.

Les femmes doivent continuer de prendre leur place. [...] On n’est pas nombreuses dans les cercles de pouvoir et je me lance dans l’aventure convaincue que la compétence n’a pas d’âge ni de genre, a-t-elle déclaré en s'empressant d'ajouter qu'elle n'a aucun doute que Gatineau est prête pour une première mairesse.

Avant de pouvoir devenir candidate à la mairie, l'élue municipale devra d'abord remporter la chefferie d'Action Gatineau.

Le ou la prochaine chef du parti sera connu le 25 avril prochain au terme d'une assemblée générale de la formation politique.

J’ai été encouragée par des citoyens, des entrepreneurs, des membres d’Action Gatineau, des élus de tous les niveaux et de toutes les formations politiques, a dit Mme Marquis-Bissonnette pour expliquer ce qui a mené à sa décision de se lancer.

La conseillère du Plateau avait déjà fait savoir qu'elle songeait à se porter candidate après que le maire sortant ait causé une onde de choc en annonçant qu'il ne se représenterait pas pour les prochaines élections municipales de novembre.

Un équilibre entre continuité et renouveau

Elle a reconnu, lundi, qu'elle aura tout un défi à relever pour trouver le juste équilibre entre la continuité et le renouveau pour Action Gatineau.

Interrogée quant au fait qu'un récent sondage SOM commandé par ICI Ottawa-Gatineau montrait que bien des Gatinois doutent de la pertinence de la formation politique avec le départ annoncé de M. Pedneaud-Jobin, Mme Marquis-Bissonnette a martelé qu'elle ne partage pas ce constat.

Je pense qu’il y a vraiment un renouveau. [...] Action Gatineau a démontré sa pertinence, a-t-elle soutenu en arguant que le coup de sonde a été réalisé 10 mois avant le scrutin municipal du 7 novembre.

La conseillère du district de l'Orée-du-Parc et membre de longue date d'Action Gatineau, Isabelle N. Miron, estime que Mme Marquis-Bissonnette est la personne dont le parti et la population ont besoin, à la tête de la mairie.

La bonne nouvelle pour Gatineau, c’est que ça augmente nos chances d’avoir une femme à la mairie pour le prochain mandat, a-t-elle réagi. Une autre femme, France Bélisle, de Tourisme Outaouais, a indiqué qu'elle sera candidate indépendante à la mairie.

Quels seront les autres candidats à la chefferie?

Il reste toutefois à voir qui d'autre que la conseillère du Plateau pourrait se lancer dans la course à la chefferie d'Action Gatineau. Le directeur général du Cégep de l'Outaouais, Frédéric Poulin,a annoncé, la semaine dernière, qu'il ne sera pas candidat après y avoir réfléchi.

L'homme d'affaires Charles Masse ne se lancera pas non plus, a pu confirmer Radio-Canada, lundi. Le vice-président du groupe Heafey avait précédemment précisé qu'il n'avait pas l'intention d'être candidat si Mme Marquis-Bissonnette décidait de l'être, de son côté.

Les aspirants-chefs d'Action Gatineau ont jusqu'au 4 avril pour déposer leur dossier de candidature.

Quant à la course à la mairie qui se profile, deux personnes sont officiellement candidates, soit le conseiller du district du Lac-Beauchamp, Jean François LeBlanc, et la présidente-directrice générale sortante de Tourisme Outaouais, France Bélisle.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !