•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il réanime sa sœur en apprenant la technique avec le répartiteur 911

Logan Quinn portant un masque.

Logan Quinn a sauvé la vie de sa soeur, Paige.

Photo : CBC/Robert Short

Radio-Canada

C’est une histoire qui relève du miracle, selon un médecin. Un jeune homme a sauvé la vie de sa sœur grâce à la réanimation cardiorespiratoire, une manœuvre qu’il a apprise pendant qu’il était au téléphone avec le répartiteur du 911.

Logan Quinn n'est pas près d’oublier le 14 février dernier.

Le jeune homme âgé de 24 ans était dans la maison familiale, à Moncton, au Nouveau-Brunswick, quand il a entendu un bruit dans la chambre de sa sœur.

Il a d’abord pensé qu’elle avait échappé son téléphone cellulaire. Mais après quelques minutes, il a eu le réflexe d’aller vérifier.

Logan (à gauche) et Paige Quinn (à droite).

Logan (à gauche) et Paige Quinn (à droite)

Photo : Gracieuseté

Sa sœur, Paige Quinn, était inconsciente au sol et elle avait le visage violet. L’adolescente de 15 ans venait de subir un arrêt cardiaque.

J’ai touché son visage et sa tête est tombée sur le côté, alors je suis allé vers la chambre de ma mère, raconte Logan. J’ai dit à ma mère : "Elle ne respire pas et ne bouge plus."

Leur mère, en état de choc et de panique, a demandé à Logan d’appeler le 911.

Je suis passé en mode "vision tunnel", comme si tout le reste s'était arrêté, dit-il.

Le répartiteur au bout du fil lui a donné des instructions pour qu’il lui administre des compressions thoraciques. C’est seulement lors de cet appel qu’il a appris la manœuvre cardiaque. Ses compressions suivaient le rythme qu’on lui dictait au téléphone.

Je ne voulais pas qu’elle meure, dit-il en repensant à ces neuf minutes, les plus longues de sa vie.

Atteinte d'une maladie rare

Ce sont ces gestes qui ont finalement sauvé la vie de sa sœur, et maintenant, Logan souhaite faire connaître l’histoire de sa famille afin de souligner l’importance des techniques de réanimation cardiorespiratoire.

Paige a été transférée par voie aérienne à l'hôpital IWK à Halifax où elle a reçu un diagnostic, une maladie rare du nom de syndrome du Q-T long, qui provoque des battements de cœur chaotiques et rapides.

Enseigne du Centre de soins de santé IWK, à Halifax.

Paige Quinn est restée trois semaines à l'hôpital pour enfants IWK, à Halifax (archives).

Photo : Radio-Canada / Frédéric Wolf

Il s’agit heureusement d’une maladie qui se soigne grâce à un défibrillateur et à des médicaments. Elle a reçu son congé de l’hôpital vendredi dernier après l’implantation du défibrillateur, explique le médecin qui l’a traitée, le Dr Santokh Dhillon.

Tous les membres de la famille ont subi des tests et ils ont appris que la mère de Logan et de Paige est elle aussi atteinte de la même maladie.

Maintenant, les Quinn ont la sécurité de savoir comment réagir dans une telle situation.

Chaque minute compte

Lors d’un arrêt cardiaque, chaque minute qui s’écoule sans soins augmente le risque de mourir de 10 %.

Ces neuf minutes de compressions thoraciques par Logan ont fait la différence entre la vie et la mort. C’est une histoire qui relève du miracle, rien de moins, affirme le Dr Dhillon.

Comme de nombreux résidents dans les Maritimes vivent dans des régions rurales où les délais d'intervention des ambulanciers peuvent être plus longs, le médecin Santokh Dhillon exhorte tout le monde, même les enfants, à apprendre la réanimation cardiorespiratoire.

Il affirme qu’il est possible de visionner une vidéo sur le site web de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada : Apprenez la RCR en moins de 90 secondes (Nouvelle fenêtre).

Avec les renseignements de Stéphanie Blanchet et d'Elizabeth Chiu, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !