•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Europe appelée à la prudence avec le vaccin russe Spoutnik V

Gros plan sur une fiole contenant le vaccin Spoutnik V.

Le vaccin Spoutnik V a été approuvé par la Russie le 11 août 2020.

Photo : Getty Images / AFP / Kirill Kudryavtsev

Reuters

Une haute représentante de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a incité dimanche les pays membres de l'Union européenne à s'abstenir d'approuver l'utilisation nationale de Spoutnik V le temps que l'EMA vérifie la sécurité et l'efficacité du vaccin russe contre le coronavirus.

Nous avons besoin de documents que nous pouvons examiner. Nous n'avons pas non plus pour le moment de données [...] sur les personnes vaccinées. Il y a une inconnue. C'est la raison pour laquelle je déconseille d'attribuer une autorisation nationale en urgence, a déclaré la présidente du conseil d'administration de l'EMA, Christa Wirthumer-Hoche, lors d'une émission de débat sur la chaîne autrichienne ORF.

Nous pourrons avoir Spoutnik V sur le marché à l'avenir lorsque les données appropriées auront été étudiées. L'examen en temps réel a désormais commencé à l'EMA, a-t-elle ajouté, en référence à l'annonce en ce sens effectuée la semaine dernière par l'agence européenne.

L'utilisation du vaccin Spoutnik V a déjà été approuvée ou est en cours d'homologation dans trois pays membres de l'UE : Hongrie, Slovaquie et République tchèque. Des représentants de l'Union européenne ont indiqué par le passé que Bruxelles pourrait entamer les négociations sur le vaccin si au moins quatre États membres en faisaient la demande.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !