•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux restaurants ouvrent leurs portes en pleine pandémie

Les propriétaires avec des boîtes de jeux de société sur le bar du restaurant.

Joanie Désilets et Steve Paquin pourront bientôt ouvrir les portes de la nouvelle succursale du Randolph pub ludique à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Pascale Langlois

Le passage en zone orange de la Mauricie et du Centre-du-Québec signifie une première ouverture pour quelques restaurateurs. C’est le cas du Jules, fromages et convives, dans le secteur de Sainte-Flore, à Shawinigan, ainsi que du Randolph, à Trois-Rivières.

Le pub ludique annonce encore sur sa devanture une ouverture prévue pour l’automne 2020. Le recrutement avait même débuté, mais tout a été mis sur la glace en octobre. Les derniers mois ont permis aux propriétaires de prendre leur temps et de peaufiner leur projet. Mais les rénovations ont comporté plusieurs défis.

Il y a eu aussi un moment où les travaux ont été arrêtés pendant presque deux mois. De début décembre à la fin janvier, il ne se passait plus rien au local. Là, je t'avouerai que c’était une période difficile, raconte Joanie Désilets, qui voyait en même temps les factures continuer de s’empiler. L’annonce d’une ouverture prochaine leur apporte un nouveau souffle.

Les restrictions des salles à manger vont apporter leur lot de défis pour l’établissement. Avec seulement deux adultes par table, les animateurs devront faire preuve de créativité dans leurs propositions aux convives. Heureusement, Joanie Désilets et ses partenaires peuvent compter sur quelques anciens employés qui travaillaient avec eux aux Mauvais perdants.

Ils ont de l’expérience mais ils n’ont pas travaillé depuis an, donc on doit partir la machine, ajoute la propriétaire. Les anciens comme les nouveaux employés lui envoient déjà des messages pour savoir quand ils pourront travailler.

Une annonce inattendue

Plusieurs restaurateurs croyaient que la réouverture serait annoncée dans quelques semaines. Les propriétaires du nouveau Jules, le petit frère du Zélé, dans le secteur de Sainte-Flore, à Shawinigan, ont dû revoir leurs plans. Ils se préparaient à ouvrir leur nouvelle épicerie fine avant leur restaurant, mais les demandes des clients sont tellement nombreuses que la salle à manger du Zélé ouvrira en premier.

Propriétaire accoudé au bar de son restaurant avec four à pizza à l'arrière.

Justin Dunlop Lemieux pensait d'abord pouvoir ouvrir son nouveau restaurant, le Jules, l'été dernier.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Ici [au Jules], on le part en boutique au début. On se donne jusqu’au mois de mai pour le partir en restaurant. Pour le Zélé, on se donne à peu près deux semaines, explique Justin Dunlop Lemieux, un des propriétaires.

Maintenant que les travaux sont terminés au Jules, fromages et convives, les propriétaires ont hâte de montrer leur nouvel établissement aux clients, tout comme les propriétaires du Randolph.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !