•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soins à domicile : un manque de préposés et des salaires trop bas, déplore une association

Mesure de la tension artérielle d'un patient

Home Care Ontario dénonce les salaires trop bas et le manque de préposés dans le secteur des soins à domicile, par rapport au milieu des soins de longue durée.

Photo : iStock

La Presse canadienne

L’association Home Care Ontario estime que les efforts du gouvernement provincial pour amener plus de personnel dans les foyers de soins de longue durée nuisent au secteur des soins à domicile, qui manque aussi d’effectifs.

Le groupe, qui représente 50 fournisseurs de services de soins à domicile à travers la province, dit que plusieurs facteurs contribuent au fait que certains travailleurs quittent le milieu de soins communautaires pour rejoindre les centres de soins de longue durée.

À commencer par le salaire, puisque les préposés aux bénéficiaires gagnent environ cinq dollars de l'heure de plus dans le secteur des soins de longue durée que dans le milieu des soins à domicile, souligne Home Care Ontario.

La PDG de l’association, Sue VanderBent, dit que cette situation a causé une crise sur le terrain et aura un impact sur la prestation de services.

Le groupe demande donc à la province de combler l'écart salarial entre les travailleurs des soins de longue durée et ceux des soins à domicile, dans le budget provincial qui devrait être présenté plus tard ce mois-ci.

Le secteur des soins de longue durée de la province a été durement touché par la pandémie du COVID-19, qui a causé la mort de milliers de résidents et des graves pénuries de personnel.

Selon un porte-parole du ministère de la Santé de l'Ontario, le gouvernement n’a pas oublié le secteur des soins à domicile dans ses initiatives pour recruter plus de préposés aux soins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !