•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ventes de piscines en hausse, retards de livraison et d’installation à prévoir

Un garçon nage dans une piscine.

Les ventes de piscines sont à la hausse depuis le début de la pandémie.

Photo : AP / Manu Fernandez

Radio-Canada

En raison de la pandémie, plusieurs familles qui tentent de planifier leur été se ruent vers les commerces de piscines. Si ces détaillants enregistrent une hausse record de leurs ventes, des retards de livraison et d’installation sont toutefois à prévoir.

Avec la demande présentement, c’est sûr que les carnets d’installation et de livraison se remplissent rapidement, dit Alex Dubois, directeur de l’Association des commerçants de piscines du Québec. La moyenne pour se faire installer une piscine, en ce moment, c’est autour de la Saint-Jean-Baptiste.

En temps normal, la plupart des commerçants seraient en mesure de livrer dès le mois de mai, explique-t-il. Mais avec la pandémie, les chanceux qui se feront installer leurs piscines au printemps en ont probablement fait l’achat à l'automne dernier. Pour les autres, ils devront être patients, certains commerces affichent déjà complet.

Des vacances à la maison

Le mois de mars à peine entamé, des commerçants parlent déjà d’une saison de vente record.

Après un premier été en confinement l’année dernière, les familles ne veulent pas être prises de court pour les vacances estivales. Les prévoir à la maison est le plus sûr dans l'incertitude que provoque la pandémie.

On le voit, les gens veulent avoir du temps en famille dans leur cour, affirme Kim Dubois, conseillère aux ventes chez Piscines Gratton.

Le directeur de l’Association des commerçants de piscines du Québec constate aussi une hausse marquée des ventes de piscines. Il observe également une augmentation des ventes de balançoires, de barbecues et de thermopompe. On remarque que les gens veulent être le plus confortables possible, explique Alex Dubois.

Hausse record des ventes de piscines

Production au ralenti

La plupart des commerçants s’étaient préparés pour cette saison record qu’ils attendaient vu l’engouement déjà présent l’été dernier. La disponibilité des matières premières et le manque de main-d'œuvre pourraient ralentir les ventes.

Alex Dubois explique que certaines matières premières telles que l’acrylique et le vinyle, qui sont nécessaires à la construction des piscines, se font plus rares en temps de pandémie. C’est certain que des délais quant à la production peuvent être à prévoir, dit-il.

Selon Alex Dubois, la prestation canadienne d’urgence (PCU) a eu impact direct sur le recrutement d'employés lors de la dernière saison estivale. Mais afin d’attirer de nouveaux travailleurs pour répondre à la demande, plusieurs formations ont été mises sur pied par l’association des commerçants de piscine du Québec.

Avec les informations de Jérôme Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !