•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zone orange : les cabanes à sucre dans le flou, alors que les restaurants vont rouvrir

Un bâtiment en bois en hiver.

La cabane à sucre Chez Dany est située à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Pascale Langlois

Même si la Mauricie et le Centre-du-Québec passeront en zone orange lundi, un flou persiste quant à la réouverture des salles à manger des cabanes à sucre. Plusieurs espèrent pouvoir accueillir la clientèle, mais comme elles ont dû fermer avant les restaurants au printemps dernier, ce n’est pas clair pour ces institutions si elles sont toujours traitées différemment.

La formule pour emporter est un grand succès pour la cabane à sucre Chez Dany qui a vendu 600 boîtes pendant la première semaine. C’est au-delà de nos espérances, s’exclame la gérante Valérie Néron.

Mais la combinaison des deux formules permettrait de diminuer les pertes des derniers mois. Juste pour revoir un peu de clientèle, même si c’est à 50 %, un tiers, ce sera ça. Ça va être ça de gagné, ce sera pas juste des pertes comme l’année passée, ajoute Valérie Néron.

Des boîtes sur des tables à manger.

Comme bien des établissements de restauration dans la dernière année, la cabane à sucre Chez Dany s'est tournée vers la production de repas pour emporter.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Plusieurs cabanes à sucre se sont regroupées cette année pour créer Ma cabane à la maison. Selon l’Association des salles de réception et érablières du Québec, plusieurs des 70 établissements participants n’ont pas l’intention d’ouvrir leurs salles à manger.

À l’érablière Prince, les boîtes occupent une des trois salles à manger. Avec une saison des sucres qui devrait se terminer d’ici cinq semaines environ, la propriétaire s’imagine mal apporter de nouveaux changements.

Ça ne vaut pas la peine vraiment pour nous de prendre les réservations et d’ouvrir. On a reçu plusieurs appels de gens à savoir est-ce qu’on va rouvrir. On a décidé de rester fermés, explique Fanny Prince.

Une table vide dans une cabane à sucre.

Depuis un an, aucun client n'a pu s'attabler dans les cabanes à sucre du Québec, en raison de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Le recrutement fait également partie des obstacles à surmonter. La cabane à sucre Chez Dany compte normalement une soixantaine d’employés. Moins d’une dizaine sont toujours à l’emploi.

Écoutez, moi ça fait un an que je n’ai pas travaillé. Je suis prête! Je vais être là sept jours s’il le faut, s’exclame Valérie Néron. Elle concède que l’embauche pourrait retarder un peu l’ouverture de la salle à manger.

Une femme en habit carotté tenant une boîte de repas pour emporter devant la Cabane à sucre chez Dany.

Valérie Néron est gérante à la cabane à sucre Chez Dany.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

La cabane à sucre ouvre normalement 12 mois par année et accueille une importante clientèle touristique internationale. Jusqu’à ce que les voyageurs reviennent, l’établissement demeurera fermé en dehors de la saison des sucres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !