•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD de l'Ontario promet une province carboneutre d'ici 2050

Des aciéries polluantes de Hamilton au bord de l'eau

Le NPD de l'Ontario vise la carboneutralité d'ici 2050.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Ontario promet de créer un nouveau programme de plafonnement et d’échange du carbone s’il est élu en 2022, et s'engage à atteindre la carboneutralité en 2050.

L'opposition officielle a présenté samedi, lors d’une conférence de presse, un nouveau plan environnemental qui fait partie de son programme électoral.

La chef du parti, Andrea Horwath, estime que la province doit pouvoir s’appuyer sur un système de tarification du carbone pour lutter contre les changements climatiques.

Elle soutient qu'un tel système générerait 30 milliards de dollars de revenus et que le NPD pourrait récolter 10 milliards de dollars supplémentaires grâce à la vente d'obligations vertes sur quatre ans.

Le NPD dit que cet argent serait alors utilisé pour financer des rénovations de bâtiments écologiques, pour augmenter les ventes de véhicules électriques et pour planter un milliard d'arbres d'ici 2030.

La crise climatique est la plus grande menace à laquelle notre monde est confronté, mais c'est aussi une opportunité incroyable. C’est l’occasion non seulement de passer au vert, mais aussi de passer à une économie plus durable, plus riche en emplois et plus juste, a déclaré Mme Horwath par voie de communiqué.

Le parti s’engage par ailleurs à faire de l’Ontario une province zéro-émission d’ici 2050, et promet la création de 100 000 emplois. Le NPD veut aussi électrifier tous les services de transport collectif municipaux d’ici 2040.

La plateforme propose également de donner 600 dollars aux ménages pour l’installation d’une borne de recharge pour voiture électrique à la maison.

Des nouveaux investissements de 40 milliards de dollars seraient nécessaires, selon le parti, pour financer ces diverses initiatives, en plus d’un budget déjà existant de 31 milliards.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !