•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six nouveaux cas de COVID-19, mais un bilan à la baisse en Nouvelle-Écosse

Une femme adulte et une adolescente marchent dans la rue à Kiev le 22 octobre 2020. Ils portent des masques et transportent des sacs d'une boutique de vêtements.

Le nombre de cas actifs de COVID-19 est en diminution en Nouvelle-Écosse.

Photo : Reuters / Valentyn Ogirenko

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse signale samedi la découverte de six nouveaux cas de COVID-19, mais le nombre de cas évolutifs de la maladie continue de baisser dans la province.

Le ministère de la Santé a pu confirmer le rétablissement de huit autres personnes qui avaient récemment contracté la maladie. Le nombre de cas actifs de COVID-19 connus des responsables de santé publique de la province est donc passé de 31 à 29, samedi.

Deux personnes souffrant de la COVID-19 demeuraient hospitalisées, dont une aux soins intensifs.

Quatre des six nouvelles personnes qui viennent d’être déclarées positives ont eu des contacts avec des individus que l’on savait déjà atteints. Les deux autres nouveaux cas sont associés à des déplacements hors du Canada atlantique.

Le nombre de cas est un peu plus élevé aujourd'hui, mais nous connaissons au moins la source de tous les nouveaux cas , a déclaré samedi dans un communiqué le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin.

Il s’agit du total de nouveaux cas le plus élevé en une journée depuis le 26 février. Les infections sont en baisse après avoir connu une hausse en février. Certaines des mesures restrictives qui avaient été annoncées pour la région d’Halifax ont d’ailleurs été levées par le premier ministre dans les derniers jours.

Le dépistage est intensif dans la province. Vendredi, 4404 tests de dépistage de la COVID-19 effectués sur des Néo-Écossais ont été analysés.

Quatre cas à la police d’Halifax

Le service policier régional d’Halifax a annoncé samedi après-midi dans un communiqué que quatre membres de son personnel, travaillant au même endroit, avaient été déclarés positifs au coronavirus.

Un premier cas avait été confirmé le 26 février. Trois cas additionnels ont été découverts à la fin de la semaine dernière, indique le service policier.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.