•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois patinoires de Saguenay ont pu ouvrir grâce aux conseillers

Photo d'une vielle paire de patins à glace sur une patinoire extérieure.

Saguenay avait décidé de fermer cinq patinoires extérieures, mais seulement deux ne seront pas accessibles à la population.

Photo : Radio-Canada

Saguenay est revenue sur sa décision de fermer trois patinoires extérieures cet hiver, à la suite, entre autres éléments, de pressions exercées par certains conseillers municipaux.

Les patinoires Élizabeth-Riverin, à Chicoutimi, Saint-Laurent, à Jonquière, et Montpellier, à La Baie, ont été ouvertes en février, alors qu’elles ne devaient pas être ouvertes au public pour la saison 2020-2021.

Cette décision découle d’une rencontre de la commission des sports et du plein air de Saguenay tenue le 10 février.

La décision a été motivée par l’intérêt de la Ville de Saguenay de bonifier son offre de service auprès de la clientèle utilisant les patinoires extérieures et par le fait qu’une deuxième démarche de recrutement pour l’embauche d’employés pour effectuer l’opération des patinoires extérieures a été concluante.

Le comité exécutif de Saguenay a avalisé cette décision le 18 février.

La décision de ne pas ouvrir la patinoire Élizabeth-Riverin avait suscité l’ire du conseiller municipal du secteur Michel Tremblay au début de janvier. Il avait appris la nouvelle par la bouche de citoyens. Selon lui, il s’agissait d’un non-sens puisqu’en temps de pandémie, les jeunes ne disposent pas de nombreuses activités physiques.

Ils disaient qu’ils manquaient de personnel. Ils se sont organisés pour en trouver. Je me suis mis à la recherche et Martin Harvey (La Baie) aussi. J’ai trouvé quelques étudiants, raconte Michel Tremblay qui se dit heureux de voir que les jeunes de Place des Copains, un secteur enclavé de Chicoutimi, n’auront pas à mettre leur sécurité en danger en traversant le boulevard Saint-Paul pour avoir accès à une patinoire.

Michel Tremblay a enfilé ses patins et a pu constater que cette surface extérieure est utilisée par les citoyens et doit être maintenue.

Le taux de fréquentation serait plutôt en déclin à la patinoire Powell d’Arvida, dans le district de Carl Dufour, et à Saint-Jean-Baptiste, dans le secteur de Michel Potvin. Ces infrastructures demeurent fermées et on ignore si elles rouvriront l'an prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !