•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination dans l’est ontarien : une première dose pour tous d’ici le mois de mai

Le Bureau de santé de l'est de l'Ontario pourra avoir vacciné 150 000 personnes dans deux mois, dit le Dr Paul Roumeliotis.

Une travailleuse de la santé tient une seringue contenant le vaccin.

La prise de rendez-vous pour la vaccination communautaire commencera « d'ici la fin de semaine prochaine », dit le Dr Paul Roumeliotis.

Photo : Rogers/Radio-Canada

Tous les résidents de l’est de l’Ontario qui souhaitent se faire vacciner contre la COVID-19 pourront recevoir une première dose d’ici le mois de mai, anticipe le médecin-hygiéniste du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO), Paul Roumeliotis.

Alors que l’Ontario a donné, vendredi, les détails de la phase 2 de sa campagne de vaccination, la région sanitaire a reçu le feu vert pour accélérer ses opérations. Désormais, la province prolonge à quatre mois le délai maximal entre l’administration des deux doses du précieux sérum, ont confirmé le premier ministre Doug Ford et le général à la retraite Rick Hillier, qui dirige le groupe provincial sur la distribution des vaccins contre la COVID-19, en point de presse.

Le BSEO a également appris, vendredi, qu’il recevra plus de fioles que prévu de la part de Pfizer-BioNTech, a souligné le Dr Roumeliotis en entrevue. Alors que la région était jusqu’ici privée du produit de Moderna, les premières livraisons de ce vaccin commenceront également sous peu. Pour sa part, la date de l’arrivée des premières fioles d’AstraZeneca et de Johnson & Johnson n’est pas encore fixée.

150 000 personnes vaccinées d'ici deux mois

Avec 170 000 résidents sur le territoire du BSEO, le Dr Roumeliotis s’attend à ce que 150 000 d’entre eux souhaitent se faire vacciner.

Je suis pas mal confiant. On [en a fait] l’expérience avec la H1N1. Juste nous – il n’y avait aucune pharmacie ou aucun bureau de médecin qui faisait les vaccins –, on a vacciné [environ] 75 000 personnes en quatre semaines, a-t-il expliqué.

Pour atteindre cette cible, de nouveaux sites de vaccination grand public seront mis sur pied. Pour la phase 2, on y administrera le sérum aux différents groupes priorisés de façon simultanée, et non l’un après l’autre. Ces groupes comprennent les adultes de 60 à 79 ans par tranche de 5 ans, certaines catégories de travailleurs essentiels, et désormais, les personnes souffrant de maladies chroniques à risque élevé.

Les résidents de l’est de l’Ontario qui ne peuvent pas se déplacer pourront aussi recevoir leur vaccin à domicile.

Une personne en entrevue, entourée de micros, face à la caméra.

Le médecin-hygiéniste du Bureau de santé de l’est de l’Ontario, Paul Roumeliotis (archives).

Photo : Radio-Canada / Matthew Kupfer

À l’heure actuelle, le BSEO souhaite commencer à immuniser les personnes âgées de 80 ans et plus qui reçoivent des soins chroniques à domicile. Leurs rendez-vous se prennent uniquement sur invitation, insiste le Dr Roumeliotis : les quelque 1400 personnes de cette catégorie recevront, dès samedi, des appels automatisés leur indiquant la marche à suivre.

Quant à la vaccination communautaire, celle-ci approche. La prise de rendez-vous commencera d’ici la fin de semaine prochaine, a précisé le Dr Roumeliotis. Les prochains résidents sur la liste sont les personnes âgées de 80 ans et plus, les adultes recevant des soins chroniques à domicile et les adultes autochtones qui vivent hors des réserves.

Le Dr Roumeliotis demande aux résidents de l’est de l’Ontario de cesser d’appeler le bureau de santé : les informations sur la prise de rendez-vous seront bientôt communiquées, de même que sur les nouveaux sites de vaccination communautaires.

Ottawa recevra des vaccins additionnels

Ottawa fait partie des 13 régions sanitaires de l’Ontario qui recevront jusqu’à 920 000 doses additionnelles de vaccin dans la phase 2, a aussi annoncé la province, vendredi.

Ces cargaisons supplémentaires serviront à ces régions pour cibler les points chauds passés et présents présentant des taux élevés de mortalité, d'hospitalisation et de transmission du virus, indique un document émis par la province. Les adultes âgés de ces régions pourront être vaccinés plus tôt dans la phase 2 que celles des autres régions.

En plus du nouveau délai de quatre mois entre les deux doses du vaccin, l’Ontario a dévoilé plusieurs détails sur la phase 2 qui concernent toute la province, dont l’ajout de 113 sites sur l’ensemble du territoire. Toronto veut que tous les Ontariens aient reçu une première dose du vaccin d’ici le 20 juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !