•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Relever le défi de transmettre le savoir autochtone

Aisha Awashish

Aisha Awashish aime revenir à Opitciwan, où elle a grandi, pour en apprendre plus sur les traditions autochtones.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

Aisha Awashish, une jeune Atikamekw de 20 ans, a déménagé à Roberval pour étudier et travailler. Loin d’Opitciwan, où elle a grandi, elle souhaite garder le contact avec sa culture pour ne pas que le savoir de ses ancêtres s’éteigne.

Quand ma grand-mère est partie, elle est décédée, je me suis rendu compte que mon oncle Roselin voulait nous transmettre la culture. C'est là que j'ai compris qu'il faut que je vienne un peu plus souvent dans le bois, explique Aisha.

Roselin Awashish.

La transmission de la culture est importante pour Roselin Awashish.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

L'enseignement qu'on fait, c'est surtout oral. Il faut être là au bon moment, ajoute Roselin Awashish. Quand la personne fait des affaires [activités traditionnelles], il ne t'invitera pas à venir. C'est à toi d'être là.

Écoutez le reportage de Romy Boutin St-Pierre, qui a accompagné Aisha Awashish en forêt, près d’Opitciwan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !