•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 15 M$ en contrats octroyés sans appel d’offres par le CIUSSS sur 10 mois

Des travaux de désamiantage seront réalisé dans seize bâtiments du CIUSSS Saguenay–Lac-Saint-Jean, dont l'hôpital de Chicoutimi

L'Hôpital de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Entre le début du mois de mai et la fin du mois de décembre 2020, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a octroyé des contrats de gré à gré dont la valeur atteint 9 millions de dollars.

Les sommes engagées à ce chapitre entre la mi-mars, soit le début de la pandémie, et le début mai ont totalisé 6,3 millions de dollars. Chaque contrat accordé de gré à gré était équivalent ou supérieur à 100 000 $.

Au total, 33 contrats qui auraient normalement nécessité la tenue d'appels d’offres ont donc été octroyés directement à des entreprises, pour des dépenses globales de 15 445 661 $ sur dix mois.

En vertu de la Loi sur les contrats des organismes publics, un contrat dont la dépense est supérieure au seuil d’appel d’offres publics peut être conclu de gré à gré entre autres lorsqu’en raison d’une situation d’urgence, la sécurité des personnes ou des biens est en cause .

La moitié en sécurité

La pandémie de COVID-19 est à l’origine d’une forte augmentation des besoins de sécurité au sein des différentes installations du CIUSSS. Près de la moitié des contrats de plus de 100 000 $ octroyés de gré à gré, entre mars et décembre 2020, concerne ce domaine d'activités.

Entre le 15 mars et le 23 décembre, la sécurité représentait environ 5 millions de dollars de débours par l’organisme public.

Trois entreprises se sont partagé 7 millions de dollars en contrats. GardaWorld a obtenu la part du lion avec 4,2 millions de dollars. Cette entreprise a d’ailleurs mis la main sur le plus gros contrat donné sans appel d’offres, soit 3,8 millions de dollars pour la fourniture d’agents de sécurité. ECS Canada a décroché, jusqu’à présent, des contrats totalisant 2,1 millions de dollars, alors que l’entreprise régionale Sécurité Mahikan a touché 700 000 $ en contrats.

Le CIUSSS explique que le contrat obtenu par ECS Canada a fait l'objet d'un appel d'offres regroupé.

Garda et Mahikan sont appelés si nos besoins ne peuvent être comblés par ECS. Dans le cadre de la pandémie, nous avons fait un appel d'offres afin de s'assurer d'avoir des agences dans le cas où nous aurions des besoins, le tout permettant d'encadrer les tarifs, explique, par courriel, l’agente d’information au service des communications du CIUSSS, Simone Lalancette-Larouche.

Les autres besoins du CIUSSS justifiant l’octroi de contrats de gré à gré concernaient l’ajout de personnel et la bonification des services d’entretien. Les dépenses relatives à la décontamination, la désinfection et l’hygiène et la salubrité se sont élevées à près de 1,6 million de dollars entre la mi-mars et la fin décembre. Plus de 800 000 $ ont été dépensés pour des besoins de personnel en soins infirmiers et d’assistance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !