•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canadian Malartic parmi les mines qui ont versé le plus de redevances en 2019

Le panneau de l'entreprise indique qu'il faut encore parcourir 800 mètres avant d'arriver au site.

Mine Canadian Malartic (archives)

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Désiré Kafunda

Avec 70,8 millions de dollars, la Mine Canadian Malartic fait partie des deux mines qui ont versé le plus de redevances au gouvernement du Québec en 2019.

Elle vient en deuxième position après Arcelor Mittal, sur la Côte-Nord, qui a versé 138,1 millions.

Les sociétés minières ont versé près de 388 millions à Québec en 2019, une augmentation de 37 % entre 2018 et 2019 selon le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles (Nouvelle fenêtre).

Pour la présidente-directrice générale de l'Association minière du Québec (AMQ), Josée Méthot, l'augmentation des droits miniers versés au gouvernement du Québec signifie que les mines ont un plus grand apport économique.

Pour nous, c’est quand même une bonne nouvelle, parce qu’on voit à quel point l’industrie minière contribue davantage à la prospérité socio-économique du Québec [...] de voir cette augmentation de redevances de 37 %. Ça témoigne du dynamisme de l'activité minière au Québec, souligne-t-elle.

Mme Méthot est également convaincue que l’industrie minière sera un partenaire de premier plan pour assurer la relance économique post-pandémie.

L’industrie minière, c’est un moteur de développement économique dans les régions. Mais c’est également une industrie qui, lorsqu'elle prospère, fait profiter tout le Québec de ses bénéfices, estime-t-elle.

Réaction nuancée dans la région

Le porte-parole du Regroupement vigilance mines en Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT), Marc Nantel, émet une petite réserve concernant l’apport de l’industrie minière dans la vie des Québécois.

Pour M. Nantel, il est également question de savoir si les redevances annoncées sont vraiment supérieures aux années précédentes ou si c’est la valeur du métal qui a augmenté.

Ça saute aux yeux, ce n’est pas une question d'avoir donné plus de redevances, c’est que c’est le prix du métal qui a augmenté de beaucoup. Ce qui donne finalement au bout de la ligne une plus grande somme de redevances, estime-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !