•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

17 ans après sa défaite en finale, Darryl Sutter a des comptes à régler à Calgary

L’entraîneur qui a mené les Flames à un match de la Coupe Stanley en 2004 prend la relève de Geoff Ward.

Darryl Sutter (gauche) et Dean Lombardi (droite)

Darryl Sutter (gauche) a mené les Kings de Los Angeles à deux conquêtes de la Coupe Stanely, en 2012 et 2014.

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

Les Flames de Calgary ont annoncé jeudi soir l’embauche de Darryl Sutter à titre d’entraîneur-chef. Celui-ci affirme que sa défaite crève-cœur lors de son premier passage derrière le banc des Flames est l’une des raisons qui motivent son retour.

Cette équipe a besoin de Darryl, a lancé d’entrée de jeu le directeur général, Brad Treliving. Nous ne jouons pas à la hauteur de notre talent et nous manquons de constance. Sutter a signé un contrat de trois saisons avec les Flames.

L’équipe est en cinquième place du classement de la Division nord, qui regroupe les sept équipes canadiennes, un rang derrière le Canadien de Montréal et le dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires.

L’annonce survient pourtant au lendemain d’une victoire convaincante de 7-3 sur les Sénateurs d’Ottawa.

Darryl Sutter a dirigé quatre équipes dans la Ligue nationale pour un total de 18 saisons derrière le banc. Il avait déjà dirigé les Flames de 2002 à 2006. Il a été directeur général de l’équipe de 2003 à 2010. En 2004, l’équipe s’était inclinée en sept matchs en finale de la Coupe Stanley, devant le Lightning de Tampa Bay.

Des supporteurs des flames sur la Red Mile.

À Calgary, la 17e avenue a été surnommée le « Red Mile » lors des séries éliminatoires de 2004. Les Flames avaient alors perdu la finale de la coupe Stanley contre le Lightning de Tampa Bay.

Photo : La Presse canadienne / Mike Sturk

J’ai des affaires à régler, a-t-il déclaré. C’est clair dans ma tête. Je me souviens du vol de retour après la défaite en Floride, je n’arrêtais pas de penser à ce que cette victoire aurait représenté pour les joueurs et pour l’équipe.

Il s’agit du quatrième entraîneur en cinq ans pour l’équipe de Brad Treliving.

Coacher à la dure

Darryl apporte de la clarté aux joueurs, affirme Brad Treliving.

Darryl Sutter a la réputation d’être très exigeant envers ses joueurs. En 2019, Daniel Carcillo, qui a joué sous les ordres de Sutter en 2013-2014, avait affirmé sur Twitter que le nouvel entraîneur des Flames insultait et rabaissait fréquemment ses joueurs devant toute l’équipe.

Darryl Sutter a brièvement réfuté ses accusations vendredi en conférence de presse.

C’est blanc ou noir avec Darryl, a renchéri le directeur général. C’est quelqu’un qui a la capacité de faire sortir le meilleur de chaque individu. Dans une ligue où c’est aussi difficile de gagner, je ne pense pas que de demander l’effort maximal soit de trop.

Les assistants de l’ancien entraîneur Geoff Ward restent pour l’instant en poste. Darryl Sutter, qui possède en ranch dans le sud de l’Alberta, devrait se joindre à l’équipe lundi et être derrière le banc lors de la séance d’entraînement de mardi prochain.

D’ici là, c’est Ryan Huska qui dirigera l’équipe lors des matchs. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !