•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des militants réclament une semaine de la Fierté dans les écoles de Red Deer

Des manifestants sur le trottoir brandissent des pancartes aux slogans LBTQ+ à Red Deer.

Des défenseurs des droits LGBTQ+ ont participé cette semaine à une manifestation silencieuse devant les bureaux du conseil scolaire public de Red Deer.

Photo : Radio-Canada / Heather Marcoux

Radio-Canada

Des manifestations sont organisées cette semaine en raison du refus du conseil scolaire public de Red Deer d'officialiser une semaine de la Fierté au profit d’une « semaine de la diversité ».

Le rejet de la motion de la conseillère Dianne Macaulay, visant à célébrer chaque première semaine de juin la semaine de la Fierté, le mois dernier, a soulevé un tollé.

Le conseil a préféré adopter l'idée d'une semaine de la diversité.

Depuis, le torchon brûle entre le conseil scolaire et la communauté LGBTQ+.

Remplacer les célébrations de la Fierté par une semaine de la diversité officielle envoie un message insensible aux étudiants queers, croient les défenseurs LGBTQ+.

Des militants présents depuis mardi

C'est un problème important et le conseil scolaire public de Red Deer est malheureusement dans le tort, estime Kisha Daniels, membre de l'Alliance des peuples noirs et autochtones du centre de l’Alberta.

Kisha Daniels est arrivée mardi soir devant les bureaux du conseil scolaire avec d'autres membres du groupe, afin de participer aux multiples manifestations silencieuses prévues.

Nous y consacrerons nos efforts pendant sept jours complets, affirme-t-elle.

Des portes et le trottoir du conseil scolaire public de Red Deer décoré avec plusieurs symboles LGBTQ+.

Les manifestants ont décoré les bureaux du conseil scolaire public de Red Deer avec des symboles en faveur de la communauté LGBTQ +.

Photo : Fournie par Callum Daniels

Une porte-parole du conseil scolaire public de Red Deer a déclaré que la direction a pris connaissance des manifestations.

Les affiches, panneaux et messages laissés à l'entrée du bâtiment ont été retirés, mais seront quand même partagés avec le conseil scolaire, a souligné la porte-parole Erin Black dans un communiqué envoyé par courriel.

Plusieurs individus ont demandé à s'exprimer pendant la prochaine réunion du conseil scolaire, ce à quoi les conseillers ont accédé, indique la porte-parole.

La politique d'orientation sexuelle et de diversité de genre adoptée en 2015 par le conseil scolaire permet aux directeurs d'écoles d’approuver directement les demandes d’élèves de faire une célébration de la Fierté sans avoir à passer par le conseil scolaire.

Des manifestations sont prévues en soirée jusqu'au 9 mars. Le conseil scolaire se réunira le 10 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !