•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : tous les Manitobains pourraient recevoir une dose de vaccin d’ici le 18 mai

Une fiole du vaccin d'AstraZeneca sortie de la boîte dans laquelle les fioles sont livrées.

Le Manitoba cessera de prendre des rendez-vous pour la seconde dose à partir de vendredi.

Photo : Reuters / Hannibal Hanschke

Alexia Bille

La santé publique annonce vendredi qu'elle prévoit administrer une dose de vaccin à tous les Manitobains de plus de 18 ans d’ici le 18 mai, et, au plus tard, à la fin du mois de juin.

Pour parvenir à vacciner les Manitobains volontaires d’ici la mi-mai, les envois de vaccins devraient arriver plus régulièrement au cours du deuxième trimestre.

Nous sommes convaincus que nous pouvons y parvenir, si l'approvisionnement arrive plus régulièrement, a déclaré le codirigeant du groupe de travail sur la vaccination contre la COVID-19, Johanu Botha, lors d'une séance d’information pour les médias vendredi.

Également, à compter de vendredi, la santé publique du Manitoba arrête la prise de rendez-vous pour l’injection d’une seconde dose de vaccin. Cette annonce fait suite à la décision d’augmenter le délai entre l’injection des deux doses nécessaires à l'immunisation complète.

Le Manitoba a pris la décision de retarder les secondes doses après que le Comité consultatif national de l'immunisation eut recommandé de reporter l'intervalle entre les doses à quatre mois, en raison d’un approvisionnement limité en vaccins.

Les Manitobains peuvent désormais prendre des rendez-vous pour plus d'une personne lorsqu'ils appellent. Par exemple, cela permettra aux conjoints de prendre rendez-vous en même temps, à condition qu'ils soient tous deux admissibles.

La vaccination pour les Autochtones

La chef du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, Joss Reimer, a fait le point, en compagnie de la Dr Marcia Anderson, de l’Équipe provinciale de coordination des Premières Nations pour la gestion de la pandémie.

À compter de vendredi, les personnes de plus de 87 ans ainsi que les membres des Premières Nations de plus de 67 ans sont admissibles à la vaccination.

Des cliniques seront également mises en place à la mi-mars dans 116 communautés et municipalités à travers la province, où résident des membres des Premières Nations et des Métis.

Un ordre de priorité communautaire sera établi et permettra de déterminer où les équipes d’immunisation se rendront en premier.

La priorité sera donnée aux communautés qui ne sont accessibles que par les routes d’hiver et qui présentent un plus haut taux de mortalité. Les risques d'inondations et d’incendies seront aussi pris en compte afin d’éviter une éclosion du virus lors d’une catastrophe naturelle.

La santé publique prévoit également de terminer la vaccination de tous les résidents de ces communautés à la mi-mai.

Le déploiement des vaccins

Dix-huit mille doses d'AstraZeneca arriveront au Manitoba la semaine prochaine, elles seront destinées aux 50-64 ans souffrant de problèmes de santé.

La Dre Reimer demande au public de ne pas appeler les médecins ou les pharmacies pour vérifier son admissibilité ou pour prendre rendez-vous pour une injection.

La santé publique n’a pas encore finalisé la liste des problèmes de santé qui seront pris en compte pour obtenir le vaccin. Une fois que la liste sera établie, elle sera transmise aux professionnels de la santé, puis rendue publique.

Santé Canada a approuvé un quatrième vaccin, celui de Johnson & Johnson, mais la province ignore encore combien de doses du nouveau vaccin elle recevra et quand. Il n’a donc pas encore été pris en compte dans les prévisions de la santé publique du Manitoba.

Avec les informations de Mathieu Vleminckx

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !