•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un parc urbain de 2 M$ aménagé à la Baie de Beauport

Vue aérienne du projet de parc urbain.

Le Port de Québec souhaite aménager un parc urbain dans la Baie de Beauport.

Photo : Port de Québec

L’administration portuaire de Québec a dévoilé vendredi matin son projet d’aménagement d’un parc urbain qui verra le jour en 2024 à la Baie de Beauport. Le parc aura la superficie de cinq terrains de soccer et sera adjacent à la plage.

Le nouveau parc urbain de la Baie de Beauport sera aménagé au coût de 2 millions de dollars dans le cadre du projet Laurentia.

L'espace vert sera aménagé à l'entrée du secteur est de la Baie. Le Port de Québec souhaite proposer à la population un espace aménagé en plusieurs secteurs végétalisés par des espèces indigènes représentant la forêt boréale, la prairie fleurie et un boisé à arbres feuillus.

Qualité de l’air

Le PDG du Port de Québec Mario Girard assure que ce parc urbain permettra l’amélioration de la qualité de l’air dans les quartiers de La-Cité-Limoilou. Planter des arbres c'est une solution qui a été identifiée par la santé publique pour améliorer la qualité de l'air .

Les arbres viendront aussi amoindrir les effets de l’asphaltage de certains secteurs du projet Laurentia, croit M. Girard. Ça crée des îlots de chaleur qui viennent aussi être contrés par le parc d'arbres .

Les installations de la Baie de Beauport en hiver.

Le parc urbain sera aménagé près de la plage.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cloutier

Un « cadeau de Grec »

Plusieurs opposants au projet Laurentia dénoncent ce qu’ils qualifient de « campagne de relations publiques » afin de faire accepter le projet Laurentia.

C’était écrit dans le ciel, quand le Port a demandé plus de temps au processus d’évaluation environnementale, qu’ils allaient utiliser ce temps pour mettre en branle une campagne de relations publiques visant à verdir l’image d’un projet désastreux pour l’environnement, affirme dans un communiqué le député de Jean-Lesage Sol Zanetti.

L'administrateur du conseil de quartier Maizerets Marcel Paré estime de son côté que le Port de Québec n’avait pas le choix de construire ce parc et qu’il s’agit d’un « cadeau de Grec ».

C'est son devoir, c'est son obligation morale d'implanter ce parc. Qu'il n'y ait ou qu'il n'y ait pas Laurentia, il doit mettre en place des mesures de réduction .

Une citation de :Marcel Paré, administrateur du conseil de quartier Maizerets

Une solution inefficace

De planter quelques arbres ne va rien changer au fait que le projet Laurentia c'est un mauvais projet , s’indigne pour sa part la directrice générale de Nature Québec, Alice-Anne Simard.

L’organisme estime qu’il s’agit d’une fausse bonne idée, qui ne permettra pas d’améliorer la qualité de l’air à court terme puisque les arbres plantés prendront des dizaines d'années à avoir les effets escomptés sur la qualité de l’air.

Le temps que les arbres annoncés par le Port de Québec soient matures, on a le temps que les quartiers centraux soient pollués, que les citoyens et citoyennes respirent un air de mauvaise qualité .

Sol Zanetti doute lui aussi fortement des effets positifs d’un tel aménagement, autant pour la qualité de l’air que pour les autres conséquences environnementales de Laurentia.

Ça ne redonne pas au bar rayé son habitat de reproduction. Ça n'enlève pas les conséquences du trafic lourd de camions qui va venir s'ajouter dans un des quartiers les plus pollués de Québec. C'est un peu prendre le monde pour des valises.

Une citation de :Sol Zanetti, député de Québec Solidaire pour Jean-Lesage

Un aménagement accéléré par l’approbation de Laurentia

Mario Girard assure que le projet de grand parc urbain n’est pas nécessairement conditionnel à l’approbation du projet d’agrandissement du Port de Québec. Toutefois, il estime que son aménagement se fera plus rapidement si l’administration portuaire obtient le feu vert pour commencer les travaux liés à Laurentia.

Ça fait partie du plan d’action de développement durable du Port de Québec , indique-t-il. Si on veut faire un parc urbain, ça prend de la terre, qu’on a en excédent en créant Laurentia .

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !