•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : voici ce que vous devez savoir concernant un passage à la zone grise

Une personne portant des vêtements d'hiver et une visière traverse la rue devant le tramway.

Des piétons dans la rue à Toronto.

Photo :  CBC / Sam Nar

Radio-Canada

Le gouvernement de l'Ontario a annoncé que les régions de Toronto et Peel passeront à la zone grise du Cadre d'intervention provincial à partir de lundi prochain.

Malgré l'annonce, le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr David Williams, se dit tout de même inquiet par les cas de variants en Ontario.

L'Ontario, qui a recensé 1250 cas vendredi, est en confinement depuis plus de 100 jours.

Le 8 mars prochain, les deux zones les plus fortement touchées par la COVID-19 en Ontario avanceront vers une étape plus souple, bien que la province souligne tout de même l'importance de rester prudent.

Rassemblements et vie sociale

Les règles du confinement interdisaient tous les rassemblements publics et les rencontres sociales en intérieur avec des personnes qui ne font pas partie du même ménage. Les installations sportives et récréatives en salle et à l'extérieur devaient aussi fermer.

En zone grise, les rassemblements extérieurs seront limités à 10 personnes, et les rassemblements intérieurs seront permis uniquement entre membres d'un même ménage. Pour ce qui est des personnes qui vivent seules, ils peuvent avoir des contacts rapprochés avec un autre ménage seulement.

Tous les rassemblements formels, comme les cérémonies de mariage, les funérailles st et les services religieux sont également limités à 10 personnes, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Les sports de plein air, les cours de sports et l'utilisation d'équipement athlétique sont limités à 10 personnes. Les athlètes professionnels sont exemptés de ces restrictions.

Les médecins, les cliniques et les services des santé

Les services d'entretien ménager, de réparation, d'entretien et d'aide personnelle à domicile (gardien d'enfants, etc.) sont autorisés. Les bureaux de médecin et de dentiste demeurent ouverts.

Les cliniques vétérinaires, les chenils et les refuges, les écuries et les centres de toilettage peuvent continuer à offrir leurs services pour les soins essentiels. Ils pourront aussi prendre en charge des animaux avant de permettre à leurs propriétaires de les récupérer sur le trottoir.

Les commerces, la consommation et les magasins

Les commerces en zone grise comme les supermarchés, les pharmacies et les dépanneurs pourront continuer d'accepter des clients à 50 % de leur capacité.

Pour les commerces de détails, les récupération des achats sur le trottoir et la livraison sont autorisées. Les restaurants, les bars et autres établissements de restauration doivent fermer leurs salles à manger et leurs terrasses. Seuls le service au volant, des plats à emporter et la livraison à domicile sont permis.

Selon le gouvernement ontarien, les résidents des zones grises ne doivent pas se déplacer ou aller faire leurs emplettes, par exemple, dans une autre région qui a moins de restrictions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !